Cohabiter avec le navettage aéroporté : expériences de femmes et de communautés de la Côte-Nord

Cohabiter avec le navettage aéroporté : expériences de femmes et de communautés de la Côte-Nord

Cohabiter avec le navettage aéroporté : expériences de femmes et de communautés de la Côte-Nord

Cohabiter avec le navettage aéroporté : expériences de femmes et de communautés de la Côte-Nords

| Ajouter

Référence bibliographique [20928]

Therrien, Aude, Auclair, Justine, Bourgeois, Sabrina et Chaloux, Laurie-Emmanuelle. 2019. Cohabiter avec le navettage aéroporté : expériences de femmes et de communautés de la Côte-Nord. Baie-Comeau (Québec): Regroupement des femmes de la Côte-Nord, Chaire de recherche sur le développement durable du Nord.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
Ce rapport présente «les divers effets du navettage [aéroporté] sur les travailleurs qui le pratiquent et sur leur famille, ainsi que sur la pérennité des communautés de la Côte-Nord[.]» (p. 3)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
L’échantillon est composé de 56 acteurs (travailleurs, travailleuses, conjointes, conseillers municipaux et employés dans le domaine des services sociaux et communautaires) de six communautés de la Côte-Nord.

Instruments :
Guide d’entretien semi-directif

Type de traitement des données :
Analyse de contenu

3. Résumé


À la lumière de leur recherche, les auteures présentent leurs résultats sous divers aspects, soit le point de vue des travailleurs et des travailleuses, celui des conjointes et de leur famille, celui des communautés sources ainsi que celui des communautés de travail. Concernant le point de vue des conjointes et de leur famille, les auteures mentionnent notamment qu’un «des impacts les plus importants pour les conjointes rencontrées semble […] être l’adaptation constante […]. D’abord, pour les couples qui apprécient de jouir d’une certaine indépendance, le navettage apparaît généralement bénéfique pour l’équilibre de la vie conjugale. Dans d’autres cas, à cause de la pression qu’il peut exercer sur l’ensemble de la famille, le navettage contribuerait également à la séparation de certains couples. Comme les modes de vie et les vacances des partenaires sont souvent difficilement conciliables, ces derniers doivent constamment s’adapter aux attentes et aux contraintes de l’autre.» (p. 7) Par ailleurs, «[e]n ce qui concerne les enfant, l’impact le plus clair du navettage semble être au sujet de la discipline. En effet, pour certaines conjointes rencontrées, le père n’exerce pas vraiment de discipline, ou bien il est un élément qui vient modifier la routine établie auprès des enfants. C’est aussi pourquoi une adaptation de toute la famille est nécessaire lors de l’arrivée et du départ du conjoint navetteur.» (p. 8)