Pour une école riche de tous ses élèves : s’adapter à la diversité des élèves, de la maternelle à la 5e année du secondaire

Pour une école riche de tous ses élèves : s’adapter à la diversité des élèves, de la maternelle à la 5e année du secondaire

Pour une école riche de tous ses élèves : s’adapter à la diversité des élèves, de la maternelle à la 5e année du secondaire

Pour une école riche de tous ses élèves : s’adapter à la diversité des élèves, de la maternelle à la 5e année du secondaires

| Ajouter

Référence bibliographique [20913]

Lebossé, Catherine. 2017. Pour une école riche de tous ses élèves : s’adapter à la diversité des élèves, de la maternelle à la 5e année du secondaire. Québec: Gouvernement du Québec, Conseil supérieur de l’éducation.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
Ce document produit par le Conseil supérieur de l’éducation du Québec constitue un avis «sur la concrétisation des visées d’un système inclusif pour tous, de la maternelle à la 5e secondaire.» (p. 1) Il s’agit de la recherche exploratoire précédent une étude de cas dont les résultats seront présentés dans un autre document. Ce dernier fera également l’objet d’une fiche dans Famili@. Dans la présente étude, la collaboration école-famille-communauté est discutée comme moyen favorisant l’inclusion des élèves.

Questions/Hypothèses :
Le document tente de répondre aux questions suivantes: «[c]omment traduire, dans les pratiques, cette volonté de développer un système éducatif plus inclusif? Comment s’y prennent les milieux scolaires qui se sont mobilisés pour mieux s’adapter à la diversité des élèves? Quels sont les changements que ces derniers ont apportés à leurs pratiques (de gestion, d’enseignement et d’évaluation, de partenariat)? Quels sont les bénéfices qu’ils ont observés?» (p. 2)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
«Pour préparer cet avis, le Conseil a pris appui sur la littérature scientifique et sur de nombreuses consultations: acteurs des différents milieux; personnes reconnues pour leur expertise au regard de la prise en compte de la diversité des élèves dans une perspective de réussite pour tous; membres des équipes-écoles rencontrées dans le cadre de l’étude de cas (personnel enseignant, personnel de direction, personnel des services éducatifs et complémentaires de l’école ou de la commission scolaire, personnel des services de garde, personnel de soutien) et universitaires qui ont partagé le fruit de leurs recherches sur la prise en compte de la diversité des élèves au Québec et dans d’autres systèmes scolaires canadiens. Les délibérations des membres de la Commission de l’éducation préscolaire et de l’enseignement primaire, de la Commission de l’enseignement secondaire et du Conseil lui-même ont nourri l’analyse.» (p. 2)

Type de traitement des données :
Réflexion critique

3. Résumé


Les analyses montrent que «des écoles se mobilisent pour mieux s’adapter à la diversité des élèves dans une perspective de réussite pour tous, changent leurs pratiques et obtiennent des résultats tangibles. Elles témoignent du fait qu’une éducation inclusive pour tous les élèves est non seulement souhaitable, mais aussi possible.» (p. 121) «Les travaux du Conseil ont permis de dégager trois enjeux majeurs, soit la médicalisation des difficultés scolaires, la difficulté à concrétiser la communauté éducative et des actions qui ne sont pas toujours cohérentes avec les visées d’une éducation inclusive.» (p. 122) L’étude révèle également que «la collaboration école-famille-communauté est une ressource précieuse pour l’école qui souhaite mieux s’adapter à la diversité des élèves. En se rapprochant des parents, des organismes communautaires et des différentes ressources de la communauté, l’école élargit son champ d’intervention et augmente sa capacité de répondre aux besoins de ses élèves. Chacun peut être mis à contribution pour favoriser le développement du plein potentiel de ces derniers.» (p. 42) En outre, «[c]omme la diversité des élèves se reflète dans la diversité des familles, il n’existe pas une seule façon d’entrer en contact avec les parents et les modalités de participation sont multiples. [...] Par conséquent, pour être fructueuse, cette collaboration école-famille implique une connaissance des familles et de leurs besoins ainsi qu’un respect des différences [...].» (p. 43)