Étude de cas : des écoles inspirantes qui s’adaptent à la diversité des élèves. Document complémentaire de l’avis du Conseil intitulé Pour une école riche de tous ses élèves : s’adapter à la diversité des élèves, de la maternelle à la 5e année du secondaire

Étude de cas : des écoles inspirantes qui s’adaptent à la diversité des élèves. Document complémentaire de l’avis du Conseil intitulé Pour une école riche de tous ses élèves : s’adapter à la diversité des élèves, de la maternelle à la 5e année du secondaire

Étude de cas : des écoles inspirantes qui s’adaptent à la diversité des élèves. Document complémentaire de l’avis du Conseil intitulé Pour une école riche de tous ses élèves : s’adapter à la diversité des élèves, de la maternelle à la 5e année du secondaire

Étude de cas : des écoles inspirantes qui s’adaptent à la diversité des élèves. Document complémentaire de l’avis du Conseil intitulé Pour une école riche de tous ses élèves : s’adapter à la diversité des élèves, de la maternelle à la 5e année du secondaires

| Ajouter

Référence bibliographique [20910]

Lebossé, Catherine et Turmel, René-Pierre. 2017. Étude de cas : des écoles inspirantes qui s’adaptent à la diversité des élèves. Document complémentaire de l’avis du Conseil intitulé Pour une école riche de tous ses élèves : s’adapter à la diversité des élèves, de la maternelle à la 5e année du secondaire. Québec: Gouvernement du Québec, Conseil supérieur de l’éducation.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
Ce document présente les résultats de l’avis Pour une école riche de tous ses élèves: s’adapter à la diversité des élèves, de la maternelle à la 5e année du secondaire présenté par le Conseil supérieur de l’éducation. Cet avis fait également l’objet d’une fiche dans Famili@. «Les objectifs poursuivis par cette recherche étaient les suivants: décrire le processus de mobilisation des écoles qui ont su s’adapter avec succès à la diversité des élèves, dégager les conditions et les leviers qui ont favorisé l’émergence de cette mobilisation, recenser les changements apportés aux pratiques (de gestion, de partenariat, d’enseignement et d’évaluation) dans le but de dépasser les écueils liés aux divers enjeux dégagés par le Conseil.» (p. 3) Le partenariat avec les familles des élèves est notamment discuté comme moyen d’adaptation à la diversité.

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
Pour cette recherche, des écoles québécoises qui s’adaptent très bien à la diversité des élèves et qui ont cette orientation depuis plusieurs années ont été recrutées. «La consultation s’est [...] déroulée en deux temps. Dans un premier temps, des entrevues téléphoniques ou assistées par ordinateur ont été effectuées auprès des directions des écoles ciblées [...] et des documents informatifs ont été recueillis (ex. : projet éducatif, journal, code de vie, plan de formation). Dans un second temps, des entrevues individuelles et de groupe ont été menées, sur place, avec différents acteurs: direction, personnel enseignant, personnel non enseignant et élèves [...]. (p. 6-7) En somme, «[l]’ensemble de cette consultation a permis de documenter l’initiative de 16 écoles par l’entremise de 80 entrevues qui ont rejoint plus de 200 personnes [...].» (p. 7)

Instruments :
- Guide d’entretien semi-directif
- Guide d’entretien de groupe

Type de traitement des données :
Analyse de contenu

3. Résumé


Les analyses révèlent que «l’ouverture au changement et à la diversité des élèves est essentielle pour l’adaptation à la diversité des apprenants. D’ailleurs, le mot ouverture est celui qui a été prononcé le plus souvent par les personnes rencontrées en entrevue lorsqu’on leur a demandé de qualifier la mobilisation de leur milieu au regard de la prise en compte de la diversité des élèves.» (p. 78) Concernant les partenariats avec la famille des élèves, «toutes les écoles sont ouvertes à la présence des parents et adoptent majoritairement une approche qui se veut positive et respectueuse. [...] Les écoles consultées rapportent aussi des pratiques qui visent l’accompagnement des parents dans l’exercice de certaines de leurs responsabilités: soutenir les apprentissages de leurs enfants qui se font à l’extérieur de l’école, répondre aux attentes de celle-ci, faire des démarches pour un enfant qui éprouve des difficultés. Certains parents ont aussi besoin de se faire rassurer. Dans une école primaire, la travailleuse sociale se déplace à domicile pour montrer aux parents comment aider leur enfant dans ses devoirs et leçons. Dans une autre, on envoie régulièrement des messages aux parents pour les aviser de ce que leur enfant fait à l’école et les informer de la manière dont ils peuvent l’aider à réinvestir ces apprentissages à la maison.» (p. 74-75)