The Association Between Childhood Adversity and Attachment/Relationship Style in Mood Disorders

The Association Between Childhood Adversity and Attachment/Relationship Style in Mood Disorders

The Association Between Childhood Adversity and Attachment/Relationship Style in Mood Disorders

The Association Between Childhood Adversity and Attachment/Relationship Style in Mood Disorderss

| Ajouter

Référence bibliographique [20687]

Cassis, Tamara. 2018. «The Association Between Childhood Adversity and Attachment/Relationship Style in Mood Disorders». Mémoire de maîtrise, Montréal, Université McGill, Département de psychiatrie.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
Les objectifs de cette étude sont d’examiner «la prévalence et la sévérité des différentes formes de l’adversité dans l’enfance dans une population clinique des [sic] personnes avec un trouble de l’humeur (patients souffrant de TDM [trouble dépressif majeur], TBI ou TBII [troubles bipolaires de types I et II]). [Elle vise également à examiner] la prévalence des styles d’attachement dans une population clinique des personnes avec un trouble de [l’humeur, à examiner] l’association entre les différentes formes d’adversité dans l’enfance et les styles d’attachement dans une population clinique dont les personnes ont un trouble de [l’humeur, et à déterminer] si le type de trouble de l’humeur modifie l’association entre l’adversité dans l’enfance et le style d’attachement.» (p. 7)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
L’échantillon est composé de «230 patients ambulatoires d’une clinique universitaire de soins tertiaires à Montréal, au Québec […].» (p. 7) Parmi les participants, 71 ont un diagnostic de trouble dépressif majeur, 68 sont diagnostiqués d’un trouble bipolaire de type I, et 52 de type II.

Instruments :
- Questionnaire
- Grille d’observation

Type de traitement des données :
Analyse statistique

3. Résumé


«Cette étude fournit de plus amples renseignements sur le fait que l’adversité dans l’enfance et les styles d’attachement insécurisés sont associés chez les personnes souffrant de troubles de l’humeur, surtout quand il y a une histoire de négligence, de l’antipathie [sic] ou de violence psychologique, ou lorsque des problèmes, comme non-adhésion [sic] du traitement surgissent.» (p. 9) L’analyse des données collectées montre ainsi que «[l]’antipathie, l’abus psychologique et l’inversion des rôles ont été associés avec l’attachement anxieux et évitant, mais le décès d’un parent et la négligence ont été associés avec l’attachement évitant seulement. Le diagnostic de trouble de l’humeur n’a pas été detecter [sic] pour modifié [sic] l’association entre l’adversité dans l’enfance et le style d’attachement.» (p. 8)