Sur le chemin de l’école : perceptions de parents et d’enfants du primaire face au risque routier lors de la mise en place d’un Trottibus au Québec

Sur le chemin de l’école : perceptions de parents et d’enfants du primaire face au risque routier lors de la mise en place d’un Trottibus au Québec

Sur le chemin de l’école : perceptions de parents et d’enfants du primaire face au risque routier lors de la mise en place d’un Trottibus au Québec

Sur le chemin de l’école : perceptions de parents et d’enfants du primaire face au risque routier lors de la mise en place d’un Trottibus au Québecs

| Ajouter

Référence bibliographique [20589]

Godillon, Sylvanie et Cloutier, Marie-Soleil. 2018. «Sur le chemin de l’école : perceptions de parents et d’enfants du primaire face au risque routier lors de la mise en place d’un Trottibus au Québec ». Enfances, Familles, Générations, no 30, p. 1-23.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
«L’objectif de cet article est d’analyser les différences entre les parents et les enfants sur divers éléments de la sécurité routière sur le chemin de l’école, incluant les perceptions du risque d’accident.» (p. 2)

Questions/Hypothèses :
Les auteures tentent de répondre aux questions suivantes: «[d]ans quelles mesures les perceptions des parents et de leurs enfants divergent-elles lors de la mise en place d’un Trottibus? Qu’enseignent ces différenciations sur le rapport des enfants et des parents à l’espace public que constitue la rue?» (p. 2)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
L’échantillon est composé de «de parents et d’un de leurs enfants inscrits à un trajet Trottibus.» (p. 5) «Les 189 répondants sont issus de 29 écoles différentes réparties dans l’ensemble de la province du Québec […].» (p. 9)

Instruments :
Questionnaire

Type de traitement des données :
Analyse statistique

3. Résumé


«Les résultats montrent un plus grand sentiment de sécurité de la part des enfants lorsqu’ils marchent sur un espace sécurisé pour les piétons et une plus forte confiance dans les autres usagers quant au respect des piétons. En effet, les perceptions entre parents et enfants divergent concernant les traversées avec signalisation et la facilité de se déplacer sur un trottoir. Les résultats permettent de mieux contextualiser la familiarisation de la pratique de la marche sur le trajet scolaire par les enfants en termes de perception de la sécurité routière sous divers scénarios (marcher sur le trottoir, traverser, jouer dans la rue, etc.). Pour les parents, le Trottibus a des bienfaits éducatifs quant à l’apprentissage de la mobilité piétonne. Les enfants et les parents mettent en avant les dimensions de sociabilité de ce programme. Si ces projets sont positifs pour développer la marche comme transport actif scolaire dans un contexte de diminution de la marche pour se rendre à l’école, l’accompagnement des groupes d’enfants par les adultes interroge le rapport à la ville et l’acquisition de l’autonomie.» (p. 18)