Croissance post-traumatique chez les citoyens de Lac-Mégantic trois ans après la catastrophe ferroviaire de Juillet 2013

Croissance post-traumatique chez les citoyens de Lac-Mégantic trois ans après la catastrophe ferroviaire de Juillet 2013

Croissance post-traumatique chez les citoyens de Lac-Mégantic trois ans après la catastrophe ferroviaire de Juillet 2013

Croissance post-traumatique chez les citoyens de Lac-Mégantic trois ans après la catastrophe ferroviaire de Juillet 2013s

| Ajouter

Référence bibliographique [20557]

Lansard, Anne-Lise. 2019. «Croissance post-traumatique chez les citoyens de Lac-Mégantic trois ans après la catastrophe ferroviaire de Juillet 2013». Mémoire de maîtrise, Chicoutimi (Québec), Université du Québec à Chicoutimi, Unité d’enseignement en travail social.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
«Le présent mémoire a pour but de documenter le phénomène de croissance post-traumatique chez des adultes demeurant dans la municipalité de Lac-Mégantic trois ans après le déraillement de train. Pour l’atteinte de ce but, deux objectifs spécifiques ont été retenus: identifier les facteurs pré-, péri- et post-catastrophe, associés à la présence d’une croissance post-traumatique chez des adultes demeurant à Lac-Mégantic et […] identifier les retombées positives du déraillement du train telles que perçues par ces mêmes répondants.» (p. 54) Certaines retombées négatives ont un lien avec la vie conjugale et la vie familiale.

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
L’échantillon est constitué de 85 personnes demeurant sur le territoire de la municipalité de Lac-Mégantic.

Instruments :
- Questionnaire
- Guide d’entretien semi-directif

Type de traitement des données :
Analyse statistique
Analyse de contenu

3. Résumé


«Les résultats de cette étude démontrent qu’à long terme, après le déraillement du train, un nombre non négligeable d’individus font preuve de croissance post-traumatique. La plupart des répondants rencontrés ont donc été en mesure de percevoir des changements positifs dans les cinq domaines du PTGI [Posttraumatic Growth Inventory]: nouvelles possibilités, relations avec les autres, appréciation de la vie, forces personnelles et changements spirituels. Par ailleurs, des changements positifs ont également été nommés par les répondants dans leur vie personnelle, conjugale, familiale, professionnelle, sociale et communautaire.» (p. ii) «En ce qui concerne la vie conjugale, plusieurs répondants (n= 22) ont rapporté des changements négatifs depuis le déraillement de train […]. À cet égard, la présence de tensions et de conflits, un éloignement affectif et des problèmes de communication dans le couple sont les conséquences de la tragédie les plus souvent rapportées (n=12).» (p. 97) «Le déraillement de train semble également avoir affecté la vie familiale de plusieurs répondants (n=33), et ce, tant au niveau de la famille proche qu’éloignée […]. En effet, après la catastrophe, ils sont nombreux à avoir constaté que leurs routines et leurs dynamiques familiales ont été chamboulées (n=10). Par ailleurs, un nombre non négligeable de répondants (n=10) ont déclaré passer moins de temps au sein de leur famille et avoir diminué la fréquence des activités réalisées avec leurs enfants et petits-enfants.» (p. 99)