Bilan démographique du Québec. Édition 2018

Bilan démographique du Québec. Édition 2018

Bilan démographique du Québec. Édition 2018

Bilan démographique du Québec. Édition 2018s

| Ajouter

Référence bibliographique [20503]

Girard, Chantal, Charbonneau, Anne Binette, Payeur, Frédéric F. et Azeredo, Ana Cristina. 2018. Bilan démographique du Québec. Édition 2018. Québec: Gouvernement du Québec, Institut de la statistique du Québec.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
«Cette publication donne accès aux principales statistiques relatives à la situation démographique du Québec.» (quatrième de couverture)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
«Ce bilan repose principalement sur les statistiques du Registre des événements démographiques du Québec (naissances, décès, mortinaissances, mariages, unions civiles), administré par l’Institut de la statistique du Québec. Certaines données proviennent de Statistique Canada (estimations de la population totale et de la population selon l’âge et le sexe, migrants internationaux et interprovinciaux, résidents non permanents), d’autres du Fichier d’inscription des personnes assurées de la Régie de l’assurance maladie du Québec (migrants interrégionaux). Des tableaux et des analyses produits par le ministère de l’Immigration, de la Diversité de l’Inclusion du Québec ainsi que par Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada sont également utilisés. Enfin, des données sur la mortalité sont tirées de la Base de données sur la longévité canadienne (BDLC) du Département de démographie de l’Université de Montréal.» (p. 15)

Type de traitement des données :
Analyse statistique

3. Résumé


«Le premier chapitre porte sur l’évolution de la population totale, son mouvement et sa structure par âge. Les chapitres 2, 3 et 4 abordent tour à tour la fécondité, la mortalité et les migrations. Un cinquième chapitre traite des mariages. Des fiches régionales présentées en annexe illustrent la situation démographique récente de chacune des 17 régions administratives du Québec.» (quatrième de couverture) En ce qui concerne la famille, le document offre des statistiques sur les thèmes des naissances et de l’indice de fécondité, mais également sur ceux des mariages, de la nuptialité et de la situation conjugale au Québec. On peut notamment y lire qu’en 2017, «[o]n compte 22 165 mariages de conjoints de sexe opposé et 687 mariages de conjoints de même sexe, selon les données provisoires de 2017. Ces derniers représentent 3% de l’ensemble des mariages, une part qui demeure plutôt stable depuis l’autorisation des mariages de conjoints de même sexe, en 2004.» (p. 13)