Pour une meilleure articulation des temps sociaux tout au long de la vie : l’aménagement et la réduction du temps de travail

Pour une meilleure articulation des temps sociaux tout au long de la vie : l’aménagement et la réduction du temps de travail

Pour une meilleure articulation des temps sociaux tout au long de la vie : l’aménagement et la réduction du temps de travail

Pour une meilleure articulation des temps sociaux tout au long de la vie : l’aménagement et la réduction du temps de travails

| Ajouter

Référence bibliographique [20321]

Tremblay, Diane-Gabrielle. 2018. Pour une meilleure articulation des temps sociaux tout au long de la vie : l’aménagement et la réduction du temps de travail. 4. Québec: Université TÉLUQ.

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
«Dans le présent ouvrage, il est proposé d’examiner séparément ces deux aspects de l’ARTT [aménagement et réduction du temps de travail] que sont la lutte contre le chômage et l’amélioration des conditions de vie. Ces aspects sont abordés respectivement dans les deuxième et troisième parties de l’ouvrage, lequel en comprend trois. La première partie, elle, est consacrée à l’analyse des tendances de fond qui caractérisent l’évolution de la durée de travail.» (p. 2)

Questions/Hypothèses :
«Si d’un côté, un nombre croissant de personnes sans emploi ou sous-employées souhaitent travailler, et si de l’autre, un nombre important de travailleurs en emploi sont intéressés, comme les enquêtes le démontrent, à réduire ou à réorganiser leur temps de travail afin d’améliorer leur qualité de vie, alors pourquoi le bonheur des seconds ne pourrait-il pas faire celui des premiers, en recourant à des mesures de redistribution du temps de travail?» (p. 1-2)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
Données documentaires diverses

Type de traitement des données :
Réflexion critique

3. Résumé


«Le premier [angle abordé] a trait précisément à l’amélioration des conditions de vie, à l’articulation des activités professionnelles et personnelles ainsi que des responsabilités familiales et parentales. Ce qui est alors visé est un meilleur partage des temps sociaux (temps professionnel, temps familial, temps de parentalité, temps de soin des proches aidants, etc.) tout au long de la vie.» (p. 536) «Comme nous l’avons vu, de nombreuses enquêtes indiquent […] qu’une forte portion de salariés, surtout les parents en emploi, se sentent extrêmement stressés parce qu’ils parviennent difficilement à concilier leur vie professionnelle, familiale et personnelle. Ils aimeraient pouvoir disposer de plus de temps, surtout lorsque les enfants sont jeunes.» (p. 537) «Le deuxième angle est celui de la lutte contre le sous-emploi et le chômage. […] Nous avons vu que les jeunes ont en général des horaires plus courts, et souhaiteraient souvent faire davantage d’heures, alors qu’au contraire, les plus âgés ont des horaires plus longs, qui débordent sur leur vie personnelle, et souhaiteraient réduire leurs heures en fin de carrière. [À ce titre et concernant la question guide ci-haut, la position avancée] est que l’aménagement, la réduction et la redistribution du temps de travail constituent à la fois une solution partielle au problème du sous-emploi […] et une manière de mieux concilier vie professionnelle, familiale et personnelle.» (p. 536-537)