Se mobiliser pour la santé des femmes de la région de la Capitale-Nationale!

Se mobiliser pour la santé des femmes de la région de la Capitale-Nationale!

Se mobiliser pour la santé des femmes de la région de la Capitale-Nationale!

Se mobiliser pour la santé des femmes de la région de la Capitale-Nationale!s

| Ajouter

Référence bibliographique [20271]

Lee-Gosselin, Hélène, Tanguay, Dominique, Bélanger, Annie-Pierre et Leblanc, Anne. 2017. Se mobiliser pour la santé des femmes de la région de la Capitale-Nationale!. Québec: Université Laval, Chaire Claire-Bonenfant – Femmes, Savoirs et Sociétés.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
«Le présent rapport vise à présenter une synthèse des principaux enjeux qui ont été dégagés des trois rencontres des membres du RGF-CN [Regroupement des Groupes de Femmes de la région de la Capitale-Nationale] et des entrevues avec les autres organismes communautaires ayant pris part au projet. La pauvreté, la violence et l’exclusion sont les trois déterminants sociaux de la santé qui ont émergé comme ayant le plus grand impact sur la santé des femmes. Ce rapport présente comment ces déterminants affectent les femmes dans l’accès aux ressources en santé et le maintien d’une bonne santé.» (p. 1)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
«Trois rencontres des membres du RGF-CN, tenues en 2016, ont permis de réfléchir à une dimension ciblée de la santé des femmes: la rencontre du 11 mai a porté sur la santé sociale, celle du 21 septembre sur la santé mentale, celle du 14 décembre sur la santé physique et sexuelle. Au total, 26 groupes membres du RGF-CN ont participé à au moins une rencontre, et 15 ont participé aux trois rencontres thématiques.» (p. 2)

Type de traitement des données :
Réflexion critique

3. Résumé


Le rapport «se concentre sur trois déterminants sociaux de la santé des femmes de la région de la Capitale-Nationale – soit la pauvreté, la violence et l’exclusion. Ces déterminants ont été identifiés suite au travail d’analyse et de discussion avec le Comité santé, et ils constituent les principales avenues de prévention pour améliorer le bien-être des femmes et de leurs proches.» (p. 2) Plusieurs thématiques familiales sont abordées, dont les conditions des proches aidants: «[l]’Association des proches aidants rapporte qu’en raison de la pauvreté, de la surcharge de responsabilités envers la personne aidée et du stress, des proches aidantes s’épuisent et tombent malades à leur tour. Cet organisme affirme que les ''risques de décès du proche aidant avant l’aidé, augmentent de 63% dans les trois premières années lorsque le proche aidant est lui-même âgé et en mauvaise santé''.» (p. 18) Chez les mères, on note que celles «ayant des enfants avec des besoins particuliers (autistes, par exemple) s’appauvrissent souvent parce qu’elles diminuent leurs heures de travail rémunéré, voire quittent leur emploi, afin de répondre aux besoins médicaux et psychosociaux de leur enfant. Cet enfant est souvent difficile, voire impossible à confier à des personnes non spécialisées ou non familières avec l’enfant, ainsi ces mères manquent de soutien. Elles vivent beaucoup de détresse, d’épuisement, d’isolement et de pauvreté.» (p. 19)