Infidélité, mensonge et trahison

Infidélité, mensonge et trahison

Infidélité, mensonge et trahison

Infidélité, mensonge et trahisons

| Ajouter

Référence bibliographique [20149]

Picard, Laurie et Sabourin, Stéphane. 2017. «Infidélité, mensonge et trahison». Dans Les fondements de la psychologie du couple , sous la dir. de Yvan Lussier, Bélanger, Claude et Sabourin, Stéphane, p. 591-620. Québec: Presses de l’Université du Québec.

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
«Le présent chapitre vise d’abord à définir le concept d’infidélité et à le décrire selon différentes dimensions. Trois grands modèles étiologiques et différents facteurs explicatifs de l’infidélité sont ensuite présentés, ainsi que différentes recherches et considérations générales à propos de l’infidélité.» (p. 592)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
Données documentaires diverses

Type de traitement des données :
Réflexion critique

3. Résumé


«En conclusion, les questions à propos de l’infidélité ont une influence considérable sur le développement et l’issue d’une relation conjugale. Considérant que les normes et les attitudes en matière de trahison conjugale varient en fonction des individus et selon divers continuums, des critères ont été développés pour opérationnaliser et mesurer les conduites infidèles. Trois modèles étiologiques principaux (évolutionniste, systémique et psychodynamique) permettent de comprendre les différents facteurs contributifs à l’infidélité. Le processus d’adaptation des deux conjoints aux conduites infidèles est complexe. Ces processus sont d’abord fortement sollicités lors du dévoilement de ces conduites. Ensuite, le recours aux stratégies d’adaptation s’accentue lorsque les conséquences négatives engendrées par les comportements infidèles sont majeures. Le partenaire trompé peut se sentir choqué et profondément trahi, tandis que le partenaire infidèle peut se sentir brusqué dans la résolution de son ambivalence. Enfin, les technologies virtuelles fournissent de nouvelles occasions de transgresser les normes du couple. Différents processus peuvent être mis en place pour se remettre de l’infidélité et le thérapeute conjugal doit être sensible aux spécificités de chaque situation tout comme aux considérations éthiques s’appliquant dans ce type de contexte.» (p. 614-615)