Démographie

Démographie

Démographie

Démographies

| Ajouter

Référence bibliographique [20059]

Charbonneau, Anne Binette. 2017. «Démographie». Dans Panorama des régions. Édition 2017 , sous la dir. de Marianne Bernier, Charbonneau, Anne Binette, Brehain, Sophie, Caron, Geneviève, Crespo, Stéphane, Demers, Marc-André, Fortier, Claude, Gattaz, Isabelle, Labelle, Marie-Hélène, Ladouceur, Stéphane, Madore, Louis, Marchand, Guillaume, Mendez-Leblond, Sacha, Provençal, Marie-Hélène, Rabemananjara, Julie et Sénéchal, Anita, p. 21-28. Québec: Gouvernement du Québec, Institut de la statistique du Québec.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
«Le présent chapitre compare l’évolution de la population des 17 régions administratives du Québec au cours des dernières années. La structure par âge et par sexe est également présentée, en mettant notamment l’accent sur le rythme variable du vieillissement des populations régionales.» (p. 21)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
L’auteure utilise plusieurs sources de données issues de Statistique Canada et de l’Institut de la statistique du Québec.

Type de traitement des données :
Analyse statistique

3. Résumé


«La population du Québec est estimée à 8 326 100 habitants au 1er juillet 2016. Près d’un Québécois sur quatre réside dans la région administrative de Montréal (24,2%), dont la population a franchi les 2 millions d’habitants en 2016 […]. La Montérégie est la seconde région la plus populeuse, avec 1,5 million d’habitants. Viennent ensuite la Capitale-Nationale, les Laurentides et Lanaudière, qui comptent de 500 000 à 700 000 habitants chacune. À l’opposé, trois régions affichent des effectifs inférieurs à 100 000, soit le Nord-du-Québec, la Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine et la Côte-Nord.» (p. 21) «Des écarts quant à l’intensité de la fécondité, de la mortalité et de la migration, de même que le profil par âge des migrants ont façonné différemment la structure par âge des régions au fil des années, ce qui explique que le vieillissement soit plus avancé dans certaines d’entre elles. C’est notamment le cas en Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine. En 2016, un résident sur quatre est âgé de 65 ans et plus (25,1%), correspondant, comme le montre la figure 1.2, à une part plus importante de personnes âgées que de jeunes de moins de 20 ans (16,2%). Dans cette région, la population a en moyenne 47,6 ans, soit l’âge moyen le plus élevé du Québec.» (p. 23)