Portrait de l’environnement social à Laval : documentation, Sommet du développement social

Portrait de l’environnement social à Laval : documentation, Sommet du développement social

Portrait de l’environnement social à Laval : documentation, Sommet du développement social

Portrait de l’environnement social à Laval : documentation, Sommet du développement socials

| Ajouter

Référence bibliographique [20021]

Blais, Émilie, Dufour, Céline, Robichaud, Catherine et Tremblay, Jean. 2016. Portrait de l’environnement social à Laval : documentation, Sommet du développement social. Coll. «PRDS, Politique régionale de développement social». Laval (Québec): Gouvernement du Québec, Centre intégré de santé et de services sociaux de Laval.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
«Ce portrait a pour objectif de décrire brièvement les principaux facteurs et les grands enjeux associés au développement social à Laval. Il constitue un outil pour soutenir la réflexion des différents acteurs et actrices appelés à délibérer sur les priorités d’action qui seront proposées dans la première politique régionale de développement social (PRDS).» (p. 4)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
Données documentaires diverses

Type de traitement des données :
Réflexion critique

3. Résumé


«Le portrait du territoire lavallois démontre clairement les défis majeurs à relever pour améliorer les conditions de vie et réduire les inégalités sociales, pour favoriser la participation sociale et le vivre-ensemble et mieux soutenir les communautés de proximité. Le travail à faire demande également de mettre des efforts pour adapter et harmoniser les politiques publiques.» (p. 43) Plus spécifiquement, le premier chapitre porte sur les conditions de vie et les inégalités sociales, et comporte des données sur les familles lavalloises. On y apprend notamment que «[l]es trois quarts des couples lavallois sont mariés, alors qu’au Québec, cette proportion n’atteint pas les deux tiers. D’ailleurs, à Laval, on compte proportionnellement plus de familles avec deux enfants ou plus qu’au Québec, et les familles de grande taille (trois enfants ou plus) sont en hausse, contrairement à la tendance québécoise.» (p. 12) On y mentionne également que les familles monoparentales constituent plus du quart des familles avec enfants, que les mères lavalloises sont de plus en plus âgées et qu’une naissance sur deux est le fait d’un parent immigrant. Le second chapitre, pour sa part, aborde la participation sociale et le vivre ensemble, alors que le troisième chapitre se penche sur le soutien aux communautés de proximité. Enfin, le quatrième chapitre porte sur l’adaptation, la cohérence et l’harmonisation des politiques publiques.