Point de vue des praticiens dans les situations d’exposition à la violence conjugale et renouvellement démocratique des pratiques

Point de vue des praticiens dans les situations d’exposition à la violence conjugale et renouvellement démocratique des pratiques

Point de vue des praticiens dans les situations d’exposition à la violence conjugale et renouvellement démocratique des pratiques

Point de vue des praticiens dans les situations d’exposition à la violence conjugale et renouvellement démocratique des pratiquess

| Ajouter

Référence bibliographique [19946]

Plante, Nathalie. 2016. «Point de vue des praticiens dans les situations d’exposition à la violence conjugale et renouvellement démocratique des pratiques ». Nouvelles Pratiques Sociales, vol. 28, no 1, p. 160-174.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
«Cet article propose une réflexion qui s’intéresse plus spécifiquement à l’intégration du point de vue et des savoirs des praticiens dans le renouvellement démocratique des pratiques en situation d’exposition des enfants à la violence conjugale (EVC).» (p. 162)

Questions/Hypothèses :
«[L]e présent article postule que l’étude du point de vue des praticiens permet, en raison des facteurs singuliers et uniques à la posture de praticien, de contribuer à développer une connaissance plus globale et complète d’une problématique, voir d’un problème social. Selon nous, de telles études sont partie intégrante du renouvellement démocratique des pratiques en ce sens qu’elles permettent d’intégrer la voix d’acteurs qui sont souvent ignorés dans le développement des pratiques d’intervention.» (p. 161)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
Données documentaires diverses

Type de traitement des données :
Réflexion critique

3. Résumé


«Bien que limitées, les recherches ayant intégré le point de vue des praticiens et donc leur subjectivité dans le développement des connaissances sur l’intervention en situation d’EVC se révèlent déjà d’une grande pertinence dans un éventuel renouvellement démocratique des pratiques. Pour plusieurs raisons, dont deux que nous avons choisi d’expliciter ici: 1) une meilleure compréhension des difficultés inhérentes à la collaboration des divers secteurs d’intervention; 2) une meilleure compréhension des écarts entre le travail réel et le travail prescrit et idéalisé à travers les différents protocoles, politiques, textes de loi, etc.» (p. 166) «Les praticiens sont des acteurs importants de transformations sociales et leur regard et discours sur la pratique est d’une pertinence énorme. […] De plus, les parents sont souvent perçus comme les seuls responsables de l’éducation de leurs enfants et très peu de recherches ont porté un intérêt spécifique sur les représentations des praticiens qui travaillent avec ces parents. Pourtant, ce sont les intervenants qui orientent le soutien offert aux familles selon ce qu’ils croient être le meilleur pour les parents et leurs enfants […]. La démarche de l’intégration du point de vue des praticiens quant à l’intervention dans les recherches sur l’EVC va dans le sens de rendre le travail plus engagé et responsable envers les enfants, leurs parents, les familles et les communautés […].» (p. 169-170)