Facteurs environnementaux influençant la participation sociale d’élèves présentant un trouble primaire du langage

Facteurs environnementaux influençant la participation sociale d’élèves présentant un trouble primaire du langage

Facteurs environnementaux influençant la participation sociale d’élèves présentant un trouble primaire du langage

Facteurs environnementaux influençant la participation sociale d’élèves présentant un trouble primaire du langages

| Ajouter

Référence bibliographique [19805]

Croteau, Claire, Morin, Claudia, Tessier, Alexandra, McMahon-Morin, Paméla, Le Dorze, Guylaine et Bergeron-Morin, Lisandre. 2017. «Facteurs environnementaux influençant la participation sociale d’élèves présentant un trouble primaire du langage ». Enfance en difficulté, vol. 5, p. 131-161.

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
«Le but de cette étude exploratoire est de décrire les facteurs environnementaux pouvant être des facilitateurs ou des obstacles à la participation sociale d’élevés du primaire ayant un TPL [trouble primaire du langage], et cela à la maison, à l’école et dans la communauté, selon la perspective des parents et d’intervenants scolaires significatifs. Elle vise aussi à comparer les points de vue de ces deux groupes de répondants.» (p. 134-135)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
«Une sélection de participants présentant un diagnostic de TPL sévère a été effectuée par des intervenants œuvrant dans des commissions scolaires, des centres de réadaptation et des cliniques privées de la grande région de Montreal. […] Vingt-quatre élèves, quinze garçons et neuf filles, âgés de 5 ans et 11 mois a 12 ans et 5 mois […] ont participé à l’étude. […] Pour chaque enfant participant à l’étude, un parent [a aussi participé].» (p. 135) Onze intervenants complètent l’échantillon.

Instruments :
Questionnaires

Type de traitement des données :
Analyse statistique

3. Résumé


«Les obstacles à la participation sociale sont d’ordre physique, organisationnel, pédagogique et humain, par exemple l’environnement sonore de la classe, le temps accorde pour la lecture en classe, […] les politiques d’accès aux services spécialisés de l’école et les services sportifs et de loisirs du quartier. Les facilitateurs sont, en majorité, d’ordre humain et pédagogique, par exemple l’information présentée sur les murs de la classe, la discipline dans la classe, le soutien de l’enseignant, les règles de conduite dans l’école et les attitudes des parents à l’égard de la réussite scolaire.» (p. 146-147) Les auteures notent que «les bénéfices des interventions menées auprès d’élèves en difficulté sont rehaussés lorsqu’il y a une réelle collaboration école-famille. Les résultats suggèrent également que les attitudes envers l’enfant ayant un TPL et le soutien que l’enfant reçoit dans sa famille sont des facilitateurs à la participation sociale. Les parents jugent que le temps qu’ils consacrent à aider leur enfant dans les devoirs à la maison leur est favorable, tout comme le soutien qu’ils leur offrent, signifiant probablement qu’ils s’investissent beaucoup dans cette tache.» (p. 148)