Les familles recomposées éphémères : analyse de leurs trajectoires et des processus qui les animent et les distinguent

Les familles recomposées éphémères : analyse de leurs trajectoires et des processus qui les animent et les distinguent

Les familles recomposées éphémères : analyse de leurs trajectoires et des processus qui les animent et les distinguent

Les familles recomposées éphémères : analyse de leurs trajectoires et des processus qui les animent et les distinguents

| Ajouter

Référence bibliographique [19621]

Saint-Jacques, Marie-Christine, Godbout, Élisabeth, Parent, Claudine, Drapeau, Sylvie, Robitaille, Caroline et Gherghel, Ana. 2016. «Les familles recomposées éphémères : analyse de leurs trajectoires et des processus qui les animent et les distinguent». Dans Séparation parentale, recomposition familiale : enjeux contemporains , sous la dir. de Marie-Christine Saint-Jacques, Robitaille, Caroline, St-Amand, Annick et Lévesque, Sylvie, p. 135-153. Québec: Presses de l’Université du Québec.

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
«En adoptant différents angles de prise, ce chapitre vise à synthétiser les travaux que nous avons menés afin de comprendre comment il se fait que des couples de familles recomposées choisissent de mettre fin à leur union. Dans un premier temps, nous examinerons la diversité des épisodes qui composent la trajectoire familiale des personnes qui vont former une famille recomposée. […] Dans un deuxième temps, nous comparerons l’expérience de parents et de beaux-parents vivant au sein d’une famille recomposée avec celle d’adultes qui, après avoir vécu au sein de ce type d’union, ont choisi d’y mettre fin. […] Enfin, dans un troisième temps, nous nous centrerons sur l’expérience des couples recomposés qui ont mis fin à leur union.» (p. 136-137)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
«L’échantillon final comprend 57 adultes (d’unions distinctes): 31 parents et beaux-parents vivant en famille recomposée depuis au moins 5 ans (groupe 1) et 26 adultes ayant vécu en famille recomposée, mais dont l’union s’est terminée par une séparation (groupe 2).» (p. 140)

Instruments :
Guide d’entretien semi-directif

Type de traitement des données :
Analyse de contenu

3. Résumé


En ce qui a trait au premier angle d’étude, «[c]inq trajectoires ont été dégagées. Certaines d’entre elles apparaissent plutôt stables; les individus qui s’y retrouvent ont vécu un nombre moins élevé de transitions et des épisodes de plus longue durée. D’autres trajectoires apparaissent plus instables et sont marquées par un nombre important de transitions, généralement de courte durée (moins de cinq ans la plupart du temps) avant l’épisode de recomposition.» (p. 152) Relativement au deuxième objectif d’étude, les «données révèlent que ce qui distingue [l’expérience de parents et de beaux-parents vivant au sein d’une famille recomposée de celle d’adultes ayant mis fin à ce type d’union] tient davantage à la manière dont les répondants et leur famille réagissent aux problèmes qu’à la nature, au nombre ou à l’intensité des difficultés rencontrées. De plus, la congruence entre l’intensité des difficultés et l’intensité des stratégies mises en place pour régler le problème apparaît fondamentale.» (p. 152) Enfin, concernant le troisième angle d’étude, les «résultats montrent que les éléments sous-tendant ces séparations peuvent être compris à la lumière des expériences, modèles et valeurs acquis durant l’enfance et dans les unions conjugales antérieures.» (p. 152)