La séparation conjugale, un regard différencié porté par et sur les pères

La séparation conjugale, un regard différencié porté par et sur les pères

La séparation conjugale, un regard différencié porté par et sur les pères

La séparation conjugale, un regard différencié porté par et sur les pèress

| Ajouter

Référence bibliographique [19615]

Dubeau, Diane, Deslauriers, Jean-Martin, Théorêt, Jacinthe et Villeneuve, Raymond. 2016. «La séparation conjugale, un regard différencié porté par et sur les pères». Dans Séparation parentale, recomposition familiale : Enjeux contemporains , sous la dir. de Marie-Christine Saint-Jacques, Robitaille, Caroline, St-Amand, Annick et Lévesque, Sylvie, p. 53-71. Québec: Presses de l’Université du Québec.

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
«Le présent chapitre s’appuie sur une analyse différenciée qui aide à mieux cerner les distinctions, mais également les convergences, relevées dans la documentation recensée, entre les réalités vécues par les pères et par les mères à la suite d’une rupture conjugale.» (p. 54)

Questions/Hypothèses :
«On peut […] se demander si, par leur engagement parental précoce, les pères se mobilisent davantage pour le maintien des liens avec leurs enfants à la suite d’une rupture conjugale et si ce phénomène se traduit par une évolution des diverses modalités de garde des enfants de parents séparés au fil des années.» (p. 54)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
Données documentaires diverses

Type de traitement des données :
Réflexion critique

3. Résumé


«Les écrits recensés au sujet de la séparation parentale reflètent bien les changements sociaux affectant le fonctionnement de la famille, lesquels se traduisent entre autres par un engagement accru et précoce des pères auprès de leurs enfants. Dans la majorité des cas ne nécessitant pas l’intervention du système judiciaire, la modalité de garde choisie par les parents selon une approche consensuelle est la garde partagée, qui favorise le maintien des liens établis avec chacun des parents. […] Un regard rétrospectif permet surtout de noter l’évolution rapide de ces modalités de garde, qui sont passées d’une garde exclusive aux mères à des aménagements beaucoup plus diversifiés entre les parents.» (p. 69) «La recension fait également ressortir des distinctions dans le parcours de la séparation parentale vécu par les mères et les pères. […] Au moment de l’annonce de la séparation, un décalage est généralement observé entre les parents. Les pères semblent plus souvent que les mères en état de choc. Ils se retrouvent ainsi dans des dispositions qui leur permettent peu de décider des étapes à venir et leurs réactions initiales peuvent ne pas favoriser le maintien ultérieur des liens avec leurs enfants.» (p. 70)