L’exposition des enfants à la violence conjugale postséparation : enjeux de l’intervention psychosociale et des suivis judiciaires

L’exposition des enfants à la violence conjugale postséparation : enjeux de l’intervention psychosociale et des suivis judiciaires

L’exposition des enfants à la violence conjugale postséparation : enjeux de l’intervention psychosociale et des suivis judiciaires

L’exposition des enfants à la violence conjugale postséparation : enjeux de l’intervention psychosociale et des suivis judiciairess

| Ajouter

Référence bibliographique [19611]

Alvarez-Lizotte, Pamela, Lessard, Geneviève et Rossi, Catherine. 2016. «L’exposition des enfants à la violence conjugale postséparation : enjeux de l’intervention psychosociale et des suivis judiciaires». Dans Séparation parentale, recomposition familiale : enjeux contemporains , sous la dir. de Marie-Christine Saint-Jacques, Robitaille, Caroline, St-Amand, Annick et Lévesque, Sylvie, p. 241-259. Québec: Presses de l’Université du Québec.

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
«Le présent chapitre propose une recension des écrits sur l’exposition des enfants à la violence conjugale postséparation en abordant le phénomène de manière à faire ressortir l’existence d’enjeux non négligeables pour les familles aux prises avec cette problématique. Nous nous attarderons plus précisément à la problématique de l’exposition des enfants à la violence conjugale subie par les femmes […].» (p. 242)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
Données documentaires diverses

Type de traitement des données :
Réflexion critique

3. Résumé


«Bien que peu d’écrits aient porté sur cette problématique, les recherches permettent de constater que l’exposition à la violence conjugale postséparation peut entraîner des effets délétères sur les enfants.» (p. 258) «Selon certains, la violence conjugale postséparation constitue une entrave au processus de résilience de l’enfant […]. De fait, les conséquences de l’exposition à la violence conjugale avant la séparation peuvent perdurer après la séparation.» (p. 248) Par ailleurs, la recension des écrits met en lumière les enjeux relatifs à l’intervention psychosociale et aux suivis judiciaires. «Les intervenants psychosociaux qui travaillent auprès des familles aux prises avec la violence conjugale postséparation peuvent devoir affronter plusieurs défis, notamment en ce qui regarde la concertation entre les ressources d’aide psychosociale et le soutien à l’exercice de la maternité et de la paternité.» (p. 249) «À la lumière des enjeux discutés, il apparaît pertinent que la concertation inclue les intervenants psychosociaux qui travaillent auprès des familles, mais aussi les acteurs des différents systèmes judiciaires.» (p. 258) En effet, les auteures soulèvent également un «manque de cohérence entre les ordonnances [lorsque] les familles […] doivent composer, simultanément ou non, avec des problématiques qui relèvent du droit de la famille, du droit criminel et pénal et de la protection de la jeunesse.» (p. 255)