L’engagement du parent substitut et la qualité de la relation en contexte de placement : des facteurs de protection pour l’enfant

L’engagement du parent substitut et la qualité de la relation en contexte de placement : des facteurs de protection pour l’enfant

L’engagement du parent substitut et la qualité de la relation en contexte de placement : des facteurs de protection pour l’enfant

L’engagement du parent substitut et la qualité de la relation en contexte de placement : des facteurs de protection pour l’enfants

| Ajouter

Référence bibliographique [19499]

Dubois-Comtois, Karine, Cyr, Chantal, St-Onge, Janie et Beauchesne-Sévigny, Olivier. 2016. «L’engagement du parent substitut et la qualité de la relation en contexte de placement : des facteurs de protection pour l’enfant». Dans L’enfant et le litige en matière de protection : psychologie et droit , sous la dir. de Karine Poitras, Baudry, Claire et Goubau, Dominique, p. 117-137. Québec: Presses de l’Université du Québec.

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
«[C]e chapitre expose les différentes études issues du domaine de l’attachement s’étant penchées sur les enfants placés en famille d’accueil.» (p. 118)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
Les auteurs utilisent les résultats d’études récentes nord-américaines, mais surtout québécoises. Les données sont également issues d’une étude réalisée par une des auteurs auprès de 83 dyades mère d’accueil-enfant placé, recrutées dans les centres jeunesse de 7 régions administratives du Québec (Montréal, Mauricie, Centre-du-Québec, Capitale-Nationale, Lanaudière, Montérégie et Laval).

Instruments :
Guide d’entretien

Type de traitement des données :
Analyse de contenu

3. Résumé


Les résultats des récentes études - incluant nos travaux de recherche -, issues du domaine de l’attachement et ayant pour objectif d’évaluer le fonctionnement psychosocial des enfants placés en famille d’accueil, montrent l’importance des échanges affectifs quotidiens entre l’enfant placé et son parent d’accueil. La qualité de la relation parent-enfant devrait donc être ciblée dans les interventions visant à soutenir le développement des habiletés socioémotionnelles des enfants placés en famille d’accueil. [...] Certaines caractéristiques des parents d’accueil, telles qu’un niveau d’engagement plus faible ainsi que des représentations d’attachement insécurisant, ont été identifiées comme facteurs de risque potentiel pouvant affecter la relation avec l’enfant placé et, par le fait même, ses capacités d’adaptation. [I]l importe de soutenir l’engagement parental et d’aider les parents d’accueil à mieux gérer les possibles ruptures de placement. Le rôle des parents d’accueil devrait être davantage valorisé de manière à favoriser leur niveau d’investissement auprès de l’enfant qui leur a été confié.» (p. 131-132)