L’expérience des jeunes adultes ayant vécu avec un parent dépendant aux substances psychoactives

L’expérience des jeunes adultes ayant vécu avec un parent dépendant aux substances psychoactives

L’expérience des jeunes adultes ayant vécu avec un parent dépendant aux substances psychoactives

L’expérience des jeunes adultes ayant vécu avec un parent dépendant aux substances psychoactivess

| Ajouter

Référence bibliographique [19367]

Verret, Anne. 2016. «L’expérience des jeunes adultes ayant vécu avec un parent dépendant aux substances psychoactives». Mémoire de maîtrise, Québec, Université Laval, École de service social.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
«La présente étude s’intéresse aux jeunes adultes ayant vécu avec un parent dépendant aux substances psychoactives (SPA). Elle examine plus particulièrement les difficultés rencontrées par ces enfants, les stratégies d’adaptation qu’ils ont mises en place ainsi que leur appréciation de l’efficacité de ces dernières.» (p. iii)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
L’échantillon est composé de 8 «jeunes adultes âgés entre 18 et 30 ans ayant vécu avec un parent dépendant lorsqu’ils étaient enfants.» (p. 18)

Instruments :
Guide d’entretien semi-directif

Type de traitement des données :
Analyse de contenu

3. Résumé


«Ces enfants se sentent abandonnés et responsables de leur parent dépendant. Ils vivent différentes émotions négatives telles que la colère, la culpabilité et la honte en lien avec la dépendance de leur parent. Leur estime personnelle est souvent faible, ils présentent des symptômes physiques liés au stress vécu et, pour certains, ils ont une aversion envers les substances psychoactives. Comme les pratiques parentales présentent des lacunes, ces jeunes doivent répondre aux besoins de leurs parents et de leur fratrie. Certains de ces jeunes vivent de la violence qu’ils en soient directement victime ou qu’ils en soient témoins. Comme il y a souvent peu de communication au sein de la famille et qu’ils sont isolés de leur entourage, la dépendance du parent est vécue dans le silence. Afin de gérer leur inconfort, les enfants mettent en place différentes stratégies d’adaptation. Certaines sont en lien avec les émotions notamment la fuite, le soutien du réseau social, la consultation d’un professionnel et différentes actions en lien avec leurs intérêts personnels (ex.: sport, écriture, musique) sont mises en place par les enfants. D’autres sont basées sur l’action. Ces stratégies d’adaptation consistent à la confrontation, la stimulation du parent et l’ignorance des comportements.» (p. 49-50)