La délinquance sexuelle des mineurs. Théories et recherches

La délinquance sexuelle des mineurs. Théories et recherches

La délinquance sexuelle des mineurs. Théories et recherches

La délinquance sexuelle des mineurs. Théories et recherchess

| Ajouter

Référence bibliographique [19349]

Tardif, Monique. 2015. La délinquance sexuelle des mineurs. Théories et recherches. Montréal: Les Presses de l’Université de Montréal.

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
«Après avoir présenté les approches clinique dans le premier volume de La délinquance sexuelle des mineurs, [l’auteure] nous en présente les approches théoriques et les études empiriques.» (quatrième de couverture)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
Données documentaires diverses

Type de traitement des données :
Réflexion critique

3. Résumé


«Les études au sujet des problématiques d’abus sexuel des mineurs ont été intensifiées au cours des deux dernières décennies, De façon générale, les variables à l’étude ont porté sur les comportements spécifiques associés à l’abus sexuel et des analyses comparatives avec d’autres types de délinquants sur des dimensions comportementales, familiales, de sociabilité et de personnalités. Or, les résultats des recherches ont souvent signalé la caractérisation non spécifique des jeunes qui ont commis des abus sexuels, et ce, malgré un fonctionnement qui a été présumé comme fort différent. Toutefois, avant de conclure à la présence de facteurs communs entre les AAAS [adolescents auteurs d’abus sexuels] et les autres délinquants, il importe d’analyser les facteurs relationnels, familiaux et de représentations et possiblement neuropsychologiques, de même que criminologique.» (p. 7-8)

Les textes suivants font l’objet d’une fiche dans Famili@:

- Tardif, Monique, «La transmission intergénérationnelle de la violence sexuelle: le paradoxe du secret et de la continuité»
- Tardif, Monique, «Processus de socialisation et délinquance sexuelle à l’adolescence»
- Tardif, Monique, «L’environnement familial: implications pour la théorisation et la recherche»