Analyse contextualisée sur le développement des enfants à la maternelle

Analyse contextualisée sur le développement des enfants à la maternelle

Analyse contextualisée sur le développement des enfants à la maternelle

Analyse contextualisée sur le développement des enfants à la maternelles

| Ajouter

Référence bibliographique [19308]

Poissant, Julie, Gamache, Léa et Labadie, Jean-François. 2016. Analyse contextualisée sur le développement des enfants à la maternelle. Québec: Gouvernement du Québec, Institut national de santé publique du Québec.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
«L’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) a reçu de l’Observatoire des tout-petits le mandat de produire une analyse contextualisée portant sur le développement des enfants à la maternelle.» (p. 1)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
«Dans le cadre de ce mandat, l’Institut de la statistique du Québec a fourni à l’INSPQ des résultats issus principalement de trois enquêtes québécoises reliées au développement des enfants.» (p. 1) Ces enquêtes sont l’Enquête québécoise sur le développement des enfants à la maternelle, l’Étude longitudinale du développement des enfants du Québec et l’Enquête montréalaise sur l’expérience préscolaire des enfants de maternelle.

Type de traitement des données :
Analyse statistique

3. Résumé


«Le milieu familial constitue la source principale d’expériences pour un enfant, puisque la plus grande part de ses interactions se font avec les membres de sa famille, mais aussi parce qu’ils servent d’intermédiaires avec les autres adultes et l’environnement (Irwin, Siddiqi et Hertzman, 2007). Le développement de l’enfant est aussi lié aux expériences vécues dans la communauté telles que les services de garde éducatifs, les organismes communautaires, les maternelles et, plus largement, dans la société […]. Les problèmes qui touchent les familles au niveau local, comme les conditions de logement, l’isolement social, l’offre de services faible ou fragmentée et leur accessibilité restreinte ainsi que les opportunités économiques limitées influencent aussi le développement des enfants (Irwin, Siddiqi et Hertzman, 2007).» (p. 2) «Environ 26 % des enfants québécois présentent une vulnérabilité dans au moins un domaine de leur développement au moment d’entrer à l’école. Cette proportion s’élève à 31 % pour les enfants provenant des milieux les plus défavorisés. Certaines régions affichent des proportions encore plus élevées pouvant atteindre 42 %.» (p. 5)