Bulletin statistique régional - Édition 2016. Abitibi-Témiscamingue

Bulletin statistique régional - Édition 2016. Abitibi-Témiscamingue

Bulletin statistique régional - Édition 2016. Abitibi-Témiscamingue

Bulletin statistique régional - Édition 2016. Abitibi-Témiscamingues

| Ajouter

Référence bibliographique [19057]

Barrette, Jean-Pierre, Bernier, Marianne, Charbonneau, Anne B., Brehain, Sophie, Caron, Geneviève, Crespo, Stéphane, Demers, Marc-André, Dubé, Gaëtane, Gagnon, Jane-Hélène, Gauthier, Marc-André, Ladouceur, Stéphane, Madore, Louis, Marchand, Guillaume, Provençal, Marie-Hélène et Rabemananjara, Julie. 2016. Bulletin statistique régional - Édition 2016. Abitibi-Témiscamingue. Québec: Gouvernement du Québec, Institut de la statistique du Québec.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
Ce document brosse le portrait statistique de la région administrative de l’Abitibi-Témiscamingue.

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
Données documentaires diverses

Type de traitement des données :
Analyse statistique

3. Résumé


Les thèmes abordés dans ce bulletin statistique régional sont: le territoire et l’environnement; la démographie; les conditions de vie; le marché du travail; les comptes économiques; les investissements et permis de bâtir; les mines; la santé; l’éducation; et la culture et la communication. Le document fournit des informations sur l’évolution démographique sur le territoire, le revenu médian des familles, ainsi que le taux de faible revenu de l’ensemble des familles selon leur composition. «En 2013, la proportion des familles en situation de faible revenu est moins élevée dans la région de l’Abitibi-Témiscamingue (5,8 %) que dans l’ensemble du Québec (8,2 %). […] À l’instar des autres régions, le taux varie beaucoup selon le type de famille dans la présente région. En 2013, ce taux est 7,2 fois plus élevé pour les familles monoparentales (22,6 %) que pour les couples (3,2 %).» (p. 7) «De 2012 à 2013, le revenu médian après impôt des familles comptant un couple [...] augmente de 2,2 % dans la région de l’Abitibi-Témiscamingue. [Celui] des familles monoparentales [...] augmente de 1,4 % [...].» (p. 8-9)