La rencontre d’Internet et de l’antiféminisme : analyse de sites web qui se disent à la défense des droits des pères et des hommes

La rencontre d’Internet et de l’antiféminisme : analyse de sites web qui se disent à la défense des droits des pères et des hommes

La rencontre d’Internet et de l’antiféminisme : analyse de sites web qui se disent à la défense des droits des pères et des hommes

La rencontre d’Internet et de l’antiféminisme : analyse de sites web qui se disent à la défense des droits des pères et des hommess

| Ajouter

Référence bibliographique [1869]

Langevin, Louise. 2008. «La rencontre d’Internet et de l’antiféminisme : analyse de sites web qui se disent à la défense des droits des pères et des hommes». Dans Interrelations femmes-médias dans l’Amérique française , sous la dir. de Josette Brun, p. 223-243. Québec: Presses de l’Université Laval.

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
« L’objectif de cette étude exploratoire visait d’abord à déterminer si les sites retenus étaient anti-féministes dans leurs propos et à illustrer de quelles façons s’y manifestait l’antiféminisme. L’étude voulait ensuite analyser le caractère haineux, discriminatoire ou diffamatoire des propos, au sens où l’entendent les tribunaux canadiens, afin de proposer des moyens juridiques pour protéger les femmes et les groupes de femmes contre ce genre de discours [...]. » (p. 226)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
5 sites web québécois et francophones mis à jour régulièrement

Type de traitement des données :
Analyse de contenu
Essai

3. Résumé


« La présente étude exploratoire analyse le contenu de sites Web québécois et francophones qui affirment travailler à la défense des droits des pères et des hommes ou réfléchir à la condition masculine. Nous adoptons un cadre théorique féministe, qui tient compte des rapports sociaux inégalitaires de sexe et qui remet en question les concepts et leurs interprétations élaborés sans tenir compte de la réalité des femmes [...]. [...] Ce cadre d’analyse féministe nous permet d’affirmer que les sites que nous avons étudiés constituent un nouveau lieu de manifestation de l’antiféminisme. » (p. 225) « Se profile derrière le contenu de ces sites l’idée de réaffirmation de l’autorité paternelle / patriarcale dans la sphère privée en présentant les hommes / pères comme les victimes de la féminisation de la société et des féministes. » (p. 240)