Qu’en pensons-nous? Des groupes de parents s’expriment : une démarche de recherche participative visant à favoriser une prise de parole de parents et de citoyens, en appui aux services intégrés en périnatalité et petite enfance (SIPPE)

Qu’en pensons-nous? Des groupes de parents s’expriment : une démarche de recherche participative visant à favoriser une prise de parole de parents et de citoyens, en appui aux services intégrés en périnatalité et petite enfance (SIPPE)

Qu’en pensons-nous? Des groupes de parents s’expriment : une démarche de recherche participative visant à favoriser une prise de parole de parents et de citoyens, en appui aux services intégrés en périnatalité et petite enfance (SIPPE)

Qu’en pensons-nous? Des groupes de parents s’expriment : une démarche de recherche participative visant à favoriser une prise de parole de parents et de citoyens, en appui aux services intégrés en périnatalité et petite enfance (SIPPE)s

| Ajouter

Référence bibliographique [1858]

Laurin, Isabelle, René, Jean-François, Dallaire, Nicole, Ouellet, Francine, Devault, Annie et Turcotte, Geneviève. 2008. Qu’en pensons-nous? Des groupes de parents s’expriment : une démarche de recherche participative visant à favoriser une prise de parole de parents et de citoyens, en appui aux services intégrés en périnatalité et petite enfance (SIPPE). Montréal: Gouvernement du Québec, Direction de santé publique, Secteur tout-petits familles et communauté, Agence de la santé et des services sociaux de Montréal.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
« La recherche participative qui fait l’objet du présent rapport a été proposée dans l’objectif de soutenir l’intervention dans le cadre des Services intégrés en périnatalité et petite enfance à l’intention des familles vivant en contexte de vulnérabilité (SIPPE). » (p.1) Les chercheurs ont « [...] proposé à des parents de participer à une démarche qui les a amenés à partager leur expérience sociale de parent et à expérimenter un processus de groupe favorisant le développement de l’empowerment collectif. » (p.1)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
Trois hommes et six femmes (groupe d’Hochelaga) et sept femmes (groupe de Saint-Michel), participant aux activités liées aux SIPPE, prestataires de la sécurité du revenu et n’ayant pas terminé le secondaire 5. « Les participants, âgés de 19 à 31 ans, étaient pour la majorité monoparentaux, avec deux enfants ou plus en bas âge. » (p.8)

Instruments :
Grille d’observation pour groupes de discussion

Type de traitement des données :
Analyse de contenu

3. Résumé


« Initiative nationale de santé publique déployée dans tous les territoires de CSSS du Québec, les SIPPE visent notamment à soutenir la création d’environnements favorables à la santé et au bien-être. On y privilégie le renforcement de l’empowerment collectif, un processus qui implique de reconnaître le potentiel des familles à agir sur leur environnement et la nécessité de le faire avec la communauté [...] » (p.1) Les participants à l’étude ont été invités « [...] à venir partager leurs préoccupations familiales et sociales, à donner leur point de vue sur le quartier (les services, l’environnement, les loisirs, le logement, la sécurité et autres), à réfléchir ensemble à leur implication ou leur contribution pour changer les choses dans le quartier et à découvrir leur capacité d’agir comme parent, homme, femme et citoyen. » (p.8) Les chercheurs relèvent « [...] le profond malaise exprimé par les parents face à la présence d’interventions à domicile [...] » (p.32) et soulignent surtout « [...] la difficulté d’appropriation des programmes par ceux-là mêmes à qui ils s’adressent, ici des familles en milieu défavorisé. » (p.34)