La signification du mariage religieux catholique chez les jeunes québécois non-pratiquants

La signification du mariage religieux catholique chez les jeunes québécois non-pratiquants

La signification du mariage religieux catholique chez les jeunes québécois non-pratiquants

La signification du mariage religieux catholique chez les jeunes québécois non-pratiquantss

| Ajouter

Référence bibliographique [1853]

Lavigne, Karine. 2008. «La signification du mariage religieux catholique chez les jeunes québécois non-pratiquants». Mémoire de maîtrise, Montréal, Université du Québec à Montréal, Département de sociologie.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
« Nous formulons trois principaux objectifs qui s’inscrivent dans le cadre de notre recherche. D’abord, nous voulons comprendre les motivations qui incitent les non-pratiquants (ou qui n’assistent à des rituels religieux que de façon très occasionnelle) à se tourner vers le mariage religieux plutôt que vers le mariage civil. Ensuite, il serait pertinent pour nous d’analyser le sens que prend le mariage religieux dans la société moderne pour ces personnes. Finalement, nous souhaitons investiguer les aspects du rituel religieux qui les conduit à inscrire leur union dans un rituel religieux catholique. » (p. 9)

Questions/Hypothèses :
« Nous formulons une hypothèse selon une double facette. En premier lieu, cette célébration représente le besoin d’affirmer publiquement le lien contractuel qui résulte du mariage de type religieux et qui comporte une portée sociale reliée principalement à la famille. En second lieu, le mariage s’inscrit dans un cadre symbolique de type spirituel donnant à ce lien un fondement ’transcendant’. » (p. 9)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
« Nous avons procédé à l’analyse d’entrevues que nous avons faites avec des individus requérant le mariage catholique. Nous avons fait neuf entrevues dont quatre ont été effectuées en couple. » (résumé)

Instruments :
Guide d’entretien

Type de traitement des données :
Analyse de contenu

3. Résumé


« Dans ce mémoire, nous avons voulu cerner la signification que détient le mariage catholique pour des personnes qui recourent à ce rituel mais qui avouent être distantes des pratiques et des préceptes de l’Église catholique. Dans une perspective sociologique, nous avons tenté de comprendre l’importance de cette célébration de même que sa portée, individuelle et sociale. La transformation de l’attitude religieuse en modernité a été un vecteur théorique important dans cette recherche. [...] Cette enquête qualitative nous a permis de donner la parole à ceux et celles qui sont parfois l’objet de préjugés, tel celui selon lequel le mariage ne représenterait qu’une manière de s’assurer un décorum. Nos résultats n’ont pas entièrement confirmé notre hypothèse de départ. Contrairement à ce que nous avions présumé, le mariage symbolise plutôt l’ancrage du couple dans un projet de vie commun et ne tient pas à son affirmation publique. De plus, la religiosité des individus soutient le choix du mariage de type religieux, mais le fondement transcendant n’a pas été démontré par nos entrevues. Le mariage comporte une portée symbolique reliée à la représentation que se font les individus de leur religiosité et de l’identité religieuse qu’ils affirment conserver avec la tradition catholique. Ils investissent le mariage d’une signification à distance de la définition catholique de ce rituel. En outre, les individus formulent une critique importante à l’égard de l’Église catholique, ce qui vient confirmer la distance qui existe entre eux et les préceptes de l’institution catholique. » (résumé)