Situation des centres de la petite enfance, des garderies et de la garde en milieu familial au Québec en 2013

Situation des centres de la petite enfance, des garderies et de la garde en milieu familial au Québec en 2013

Situation des centres de la petite enfance, des garderies et de la garde en milieu familial au Québec en 2013

Situation des centres de la petite enfance, des garderies et de la garde en milieu familial au Québec en 2013s

| Ajouter

Référence bibliographique [17850]

Carle, Martine, Morin-Dion, Anne-Marie, Gagnon, Annabel et Beaudoin, Ginette. 2015. Situation des centres de la petite enfance, des garderies et de la garde en milieu familial au Québec en 2013. Québec: Gouvernement du Québec, Ministère de famille et des aînés, Direction de l’accessibilité et de la qualité des services de garde.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
Ce document dresse l’état de la situation des garderies et des centres de la petite enfance au Québec pour l’année financière 2012-2013.

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
«Les résultats mentionnés dans ce rapport sont basés sur les rapports d’activités qui ont été transmis au Ministère. Il y a toujours un certain taux de non-réponse. Il s’agit parfois d’entreprises de services de garde qui ont cessé leurs activités peu après le 31 mars et pour lesquelles nous n’avons aucune donnée. Pour l’année financière 2012-2013, 96,2 % de l’ensemble des divisions des CPE [centre de la petite enfance], des garderies et des BC [bureau coordonnateur de la garde en milieu familial] du Québec ont transmis leur rapport d’activités au Ministère; les taux de réponse sont de 98,1 % pour les CPE, de 94,4 % pour les garderies et de 99,4 % pour les BC.» (p. 4)

Instruments :
Questionnaires

Type de traitement des données :
Analyse statistique

3. Résumé


Ce rapport se divise en six chapitres dont le premier dresse un portrait général des services de garde en fonction notamment des régions administrative. Le deuxième expose des statistiques sur les familles qui utilisent ces services. Le troisième traite des approches et programmes visant le développement des enfants dans ces services. Des portraits généraux des employés et des responsables des services sont respectivement dressés dans les quatrième et cinquième chapitres. Le dernier «chapitre examine les modes de garde particuliers, c’est-à-dire les périodes durant lesquelles des services de garde sont offerts en dehors des heures et des jours habituels d’ouverture ou de garde, soit à l’exclusion de la garde à temps plein le jour, durant la semaine.» (p. 95) À noter que le deuxième chapitre expose le nombre de familles utilisant les CPE, les garderies et les services de garde en milieu familial par région administrative. Des statistiques sont aussi présentées sur les listes d’attente et l’âge des enfants fréquentant ces milieux. De plus, «si nous extrapolons nos résultats à l’ensemble du Québec, nous estimons à 216 120 le nombre de familles qui ont recours aux services de garde au Québec. De ce nombre, 33,8 % utilisent les services de garde en installation des CPE, 29,9 % ceux des garderies, alors que 36,2 % des familles ont recours aux services de garde en milieu familial. En moyenne, les installations de CPE assurent un service à 51 familles, les garderies subventionnées, à 55 familles, et les garderies non subventionnées, à 38 familles, alors que les BC coordonnent des services de garde pour 485 familles […].» (p. 31)