Évaluation des besoins d’informations des intervenants en protection de la jeunesse

Évaluation des besoins d’informations des intervenants en protection de la jeunesse

Évaluation des besoins d’informations des intervenants en protection de la jeunesse

Évaluation des besoins d’informations des intervenants en protection de la jeunesses

| Ajouter

Référence bibliographique [17704]

Schüle, Marc-Olivier. 2016. «Évaluation des besoins d’informations des intervenants en protection de la jeunesse». Mémoire de maîtrise, Montréal, Université de Montréal, École de psychoéducation.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
«[L]e transfert des connaissances (TC) se définit, comme l’ensemble des activités, des mécanismes et des processus favorisant l’utilisation de connaissances pertinentes (tacites et empiriques) par un public cible tel que les intervenants psychosociaux. Cette recherche vise à améliorer l’efficacité des méthodes linéaires écrites de TC en identifiant mieux les besoins d’information des intervenants en protection de la jeunesse.» (p. iii)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
L’étude se divise en deux volets. Pour les deux volets, l’échantillon est composé de «personnel clinique du Centre jeunesse de Montréal – Institut universitaire (CJM-IU) en protection de la jeunesse travaillant à l’étape ''application des mesures''» (p. 43). Le premier volet comprend 38 intervenants, et le second, 82 intervenants.

Instruments :
Questionnaires

Type de traitement des données :
Analyse de contenu
Analyse statistique

3. Résumé


«En somme, les besoins d’informations exprimés par les intervenants ne sont pas d’égale importance. Les plus élevés concernent directement leur mandat, leur pratique ou les problématiques rencontrées. Pour le CJM-IU, cela implique de centrer les efforts sur le TC touchant: les caractéristiques personnelles des enfants, en particulier les aspects pathologiques ou affectifs; les caractéristiques des parents et les relations avec leurs enfants; ainsi que l’intervention interculturelle et les problématiques sociales.» (p. 62) «[O]n remarque une demande importante concernant la famille [...], puisque c’est le seul milieu qui est nommé. Ces demandes se limitent cependant aux parents [...] et à leur relation avec l’enfant [...]. Il est aisé de constater que ces résultats correspondent à la mission du Centre jeunesse de Montréal – Institut universitaire (CJM-IU), qui est d’assurer la ''protection et le bien-être des enfants et des jeunes qui sont victimes de négligence, de maltraitance physique, psychologique ou sexuelle ou qui 52 présentent des troubles graves de comportement'' (CJM-IU, 2014, p.10).» (p. 51-52)