La médiation pour les aînés : permettre à la relation familiale de survivre dans les moments difficiles

La médiation pour les aînés : permettre à la relation familiale de survivre dans les moments difficiles

La médiation pour les aînés : permettre à la relation familiale de survivre dans les moments difficiles

La médiation pour les aînés : permettre à la relation familiale de survivre dans les moments difficiless

| Ajouter

Référence bibliographique [17656]

LaBrie, Jacqueline. 2015. «La médiation pour les aînés : permettre à la relation familiale de survivre dans les moments difficiles ». Vie et vieillissement, vol. 13, no 1, p. 17-23.

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
«À travers deux exemples de médiation faite à la demande des familles, [cette étude montre] comment la participation de la personne aînée, ou de ses représentants, à la prise de décision, a permis le règlement de situations potentiellement conflictuelles tout en favorisant le maintien et le respect de l’autonomie.» (p. 17)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
L’étude est basée sur deux cas où des familles ont eu recours à la médiation pour aider la prise de décision entourant le devenir d’un ainé de la famille.

Type de traitement des données :
Analyse de contenu

3. Résumé


«À l’instar du programme de médiation familiale en matière de divorce et de séparation, le service de médiation pour les aînés gagnerait à être mieux connu. Il devrait faire partie intégrante des services disponibles pour la prévention et le règlement des différends inhérents au vieillissement. Selon le rapport signé par Judy McCann-Béranger pour le compte du Ministère de la justice du Canada, l’utilisation précoce des techniques de médiation pour le règlement des conflits liés à l’âge empêche les différends de donner lieu, entre autres, à la maltraitance. Au surplus, les solutions trouvées sont généralement plus souples et complètes que celles produites par d’autres modèles de résolution des conflits. L’usage approprié de la médiation pour les aînés permet des économies de coûts importants pour les familles les organismes et les gouvernements.» (p. 22)