Les techniques de base en approche familiale systémique : questionnement circulaire, recadrage et prescription de tâches

Les techniques de base en approche familiale systémique : questionnement circulaire, recadrage et prescription de tâches

Les techniques de base en approche familiale systémique : questionnement circulaire, recadrage et prescription de tâches

Les techniques de base en approche familiale systémique : questionnement circulaire, recadrage et prescription de tâchess

| Ajouter

Référence bibliographique [1761]

Parratte, Jean. 2008. «Les techniques de base en approche familiale systémique : questionnement circulaire, recadrage et prescription de tâches». Dans L’approche systémique en santé mentale , 2, sous la dir. de Louise Landry Balas, p. 111-146. Montréal: Les Presses de l’Université de Montréal.

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
L’auteur de ce chapitre vise à «revenir à la base [des techniques en approche familiale systémique], tout en sensibilisant le lecteur aux courants les plus modernes.» (p. 114)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
L’analyse de cette recherche est issue de l’expérience professionnelle de l’auteure.

Type de traitement des données :
Réflexion critique

3. Résumé


Actuellement, on s’interroge sur les capacités d’innovation et les limites de l’approche systémique en santé mentale. Dans ce chapitre, l’auteur tente de regrouper «[...] quelques outils typiquement systémiques: le questionnement circulaire, le recadrage et la prescription de tâches. Utiles avant tout dans les entretiens familiaux, ils permettent de mettre les participants en relation et d’aborder les interactions qui déclenchent ou entretiennent les problèmes tout en créant un climat de coopération. [...] [C]es outils peuvent s’avérer utiles quel que soit le modèle thérapeutique de l’intervenant.» (p. 114) «La thérapie systémique évolue en trois temps intriqués : d’abord, celui de l’évaluation; ensuite, celui de l’introduction du doute grâce aux questions et aux recadrages; enfin, celui de changement comportemental par l’assignation de tâches.» (p. 145) Des thérapeutes appliquent les techniques systémiques «à la lettre, tandis que d’autres s’en inspirent vaguement.» (p. 145) Ce chapitre s’avère pertinent pour les chercheurs qui s’intéressent à la famille puisque les exemples illustrant les outils présentés par l’auteur s’appuient sur des cas familiaux.