L’action communautaire autonome auprès des familles : soutien aux pratiques d’empowerment des parents et des enfants dans les maisons des familles du Québec

L’action communautaire autonome auprès des familles : soutien aux pratiques d’empowerment des parents et des enfants dans les maisons des familles du Québec

L’action communautaire autonome auprès des familles : soutien aux pratiques d’empowerment des parents et des enfants dans les maisons des familles du Québec

L’action communautaire autonome auprès des familles : soutien aux pratiques d’empowerment des parents et des enfants dans les maisons des familles du Québecs

| Ajouter

Référence bibliographique [17608]

Lacharité, Carl, Déziel, Nicole, Gagnier, Jean-Pierre et Baker, Marleen. 2014. «L’action communautaire autonome auprès des familles : soutien aux pratiques d’empowerment des parents et des enfants dans les maisons des familles du Québec». Dans Évaluation des besoins des enfants et qualité de vie : Regards croisés France-Canada , sous la dir. de Philippe Guimard et Sellenet, Catherine, p. 137-160. Paris: Harmattan.

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
«Le présent article décrit les principaux résultats de l’évaluation d’implantation du projet AGORA après deux ans d’opération sur les cinq prévus.» (p. 239) Le projet AGORA est «[u]ne vaste initiative de reconnaissance, de soutien et développement des pratiques d’action communautaire autonome dans les maisons des familles [qui] est en cours depuis 2011 […].» (p. 238)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
«L’évaluation d’implantation du projet AGORA repose sur [l’analyse] des documents internes du projet [et] des entretiens qualitatifs avec les membres de l’équipe du projet AGORA (responsable de comités, agentes de liaisons, co-animatrices des CPS [Communautés de pratique et de savoir]).» (p. 239-240)

Type de traitement des données :
Analyse de contenu

3. Résumé


Dans ce chapitre les auteurs tentent «premièrement, de mettre en relief les principales stratégies collectives permettant de soutenir une pratique réflexive de développement du pouvoir d’agir (empowerment) des parents et des enfants à l’intérieur des maisons des familles et, deuxièmement, de rendre visible les nombreux défis que pose la mise en œuvre d’une telle initiative de même que les moyens déployés pour les relever.» (p. 239) «Au-delà de la mise en relief des défis spécifiques […], cette étude décrit l’implantation d’une démarche à grande échelle de développement des pratiques auprès des enfants et des parents. Ainsi plusieurs éléments présentés ici peuvent s’avérer directement pertinents à des initiatives semblables dans d’autres contextes que celui des maisons des familles.» (p. 260)