Aide-moi à comprendre : la violence féminine chez une clientèle non-judiciarisée

Aide-moi à comprendre : la violence féminine chez une clientèle non-judiciarisée

Aide-moi à comprendre : la violence féminine chez une clientèle non-judiciarisée

Aide-moi à comprendre : la violence féminine chez une clientèle non-judiciarisées

| Ajouter

Référence bibliographique [17589]

Bouchard, Lyne. 2002. Aide-moi à comprendre : la violence féminine chez une clientèle non-judiciarisée. Rapport de recherche présenté au Centre résidentiel communautaire Expansion-Femmes de Québec. Québec: Centre résidentiel communautaire Expansion-Femmes de Québec.

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
«Le but de cette étude […] est de comprendre le phénomène de la violence féminine. Le premier objectif visé est d’identifier et de décrire la trajectoire de vie des femmes violentes non-judiciarisées, par l’élaboration d’une histoire de cas. […] Le deuxième objectif [...] est d’identifier les besoins des femmes violentes.» (p. 8)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
«Notre échantillon est composé de [douze] femmes provenant des régions de Québec et de Montréal. Elles suivent toutes une thérapie de groupe en violence féminine à l’un ou l’autre des organismes qui ont collaboré à notre étude: Expansion-Femmes de Québec et Option, une alternative à la violence conjugale et familiale de Montréal.» (p. 28)

Instruments :
Guide d’entretien semi-directif

Type de traitement des données :
Analyse de contenu

3. Résumé


«[T]outes les femmes de notre étude se considèrent comme violentes envers autrui. Elles précisent avoir été victimes d’une ou plusieurs formes de violence durant leur vie. […] Nous retrouvons, dans notre échantillon, huit (8) femmes sur douze (12) dont la violence est principalement orientée vers un adulte (conjoint, personne de loi, inconnu, collègue de travail). […] Pour compléter le tableau, deux (2) femmes exercent de la violence autant envers un adulte qu’envers un enfant et les deux (2) autres participantes, quant à elles, posent des actes de violence plus particulièrement à l’égard de leurs enfants.» (p. 55-56) Cette étude se penche sur les facteurs de risque menant à la violence. À cet égard, «toutes les participantes […] ont été victimes d’une ou plusieurs formes de violences de la part de l’un ou l’autre de leurs parents.» (p. 57) Les phénomènes de victimisation et revictimisation de la violence familiale sont au cœur des d’importants facteurs explicatifs de la situation des femmes violentes analysées dans cette étude.