Retombées de l’initiative main dans la main auprès des futures et nouvelles mères consommatrices de substances psychoactives en période périnatale

Retombées de l’initiative main dans la main auprès des futures et nouvelles mères consommatrices de substances psychoactives en période périnatale

Retombées de l’initiative main dans la main auprès des futures et nouvelles mères consommatrices de substances psychoactives en période périnatale

Retombées de l’initiative main dans la main auprès des futures et nouvelles mères consommatrices de substances psychoactives en période périnatales

| Ajouter

Référence bibliographique [17520]

Lavergne, Chantal, Turcotte, Geneviève et Morissette, Pauline. 2015. «Retombées de l’initiative main dans la main auprès des futures et nouvelles mères consommatrices de substances psychoactives en période périnatale ». Revue canadienne de santé publique / Canadian Journal of Public Health, vol. 106, no 7, p. eS38-eS44.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
«Le présent article vise à décrire les retombées positives de [l’initiative Main dans la main qui vise la collaboration entre la Protection de la jeunesse et le milieu hospitalier,] sur les futures et nouvelles mères à partir de l’expérience et des perceptions des participantes et des intervenantes.» (p. 39)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
«L’étude […] a été menée auprès de vingt et une femmes recrutées sur une base volontaire, ainsi qu’auprès de onze intervenantes.» (p. 39)

Instruments :
Guide d’entretien semi-directif

Type de traitement des données :
Analyse de contenu

3. Résumé


«Dans la sphère parentale, les femmes constatent que leur participation à MdM [Main dans la main] a contribué à atténuer leurs craintes à l’égard du placement de leur enfant. Cette peur peut constituer une source de stress importante durant la grossesse et nuire au développement du lien d’attachement fœtal ainsi qu’aux interactions mère-enfant après la naissance. Elle peut aussi les inciter à taire leur problème de consommation et affecter leur relation avec les professionnels. Les propos des participantes indiquent clairement l’importance que soit abordée avec elles la question du placement de l’enfant. Rendre explicites les conditions à mettre en place pour assurer la sécurité de l’enfant à naître permet de les rassurer, mais aussi de leur donner un sentiment de plus grande maîtrise de la planification et du déroulement des changements à faire dans leur vie.» (p. 42)