Enjeux liés à l’intervention auprès des enfants d’âge préscolaire victimes d’agression sexuelle : une étude pilote de l’approche TF-CBT au Québec

Enjeux liés à l’intervention auprès des enfants d’âge préscolaire victimes d’agression sexuelle : une étude pilote de l’approche TF-CBT au Québec

Enjeux liés à l’intervention auprès des enfants d’âge préscolaire victimes d’agression sexuelle : une étude pilote de l’approche TF-CBT au Québec

Enjeux liés à l’intervention auprès des enfants d’âge préscolaire victimes d’agression sexuelle : une étude pilote de l’approche TF-CBT au Québecs

| Ajouter

Référence bibliographique [17514]

Hébert, Martine et Daignault, Isabelle V. 2015. «Enjeux liés à l’intervention auprès des enfants d’âge préscolaire victimes d’agression sexuelle : une étude pilote de l’approche TF-CBT au Québec ». Sexologies, vol. 24, no 1, p. e21-e27.

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
«L’objectif de [cet article est] d’évaluer l’efficacité de la TF-CBT [Trauma-Focused Cognitive Behavioral Therapy] tel qu’implantée en sol québécois auprès d’un groupe d’enfants d’âge préscolaire victimes d’agression sexuelle. Cet article a aussi voulu témoigner des enjeux propres à l’intervention pour les enfants.» (p. 46)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
«L’échantillon était constitué de 25 enfants, incluant 15 filles et 10 garçons de 3 à 6 ans, dont la moyenne d’âge était de 5,26 ans.» (p. 43)

Instruments :
Questionnaires

Type de traitement des données :
Analyse statistique

3. Résumé


«Tel que rapporté dans les études antérieures (Cohen et Mannarino, 1996, 1997), les résultats obtenus suite à la thérapie montrent une diminution significative des scores aux échelles évaluant les problèmes de comportement intériorisés et extériorisés ainsi qu’à l’échelle de dissociation. Ainsi les parents perçoivent moins de difficultés chez les enfants après les 12 séances de thérapie. Ces améliorations sont maintenues à travers le temps, tel qu’indiqué par la mesure de relance réalisée six mois plus tard.» (p. 46) «Les données colligées indiquent qu’une proportion importante des mères de l’échantillon, soit 45 %, rapportent elles-mêmes avoir vécu une AS [abus sexuel] pendant l’enfance. Ce taux est près du double de la prévalence généralement obtenue dans les études populationnelles. L’expérience clinique révèle que le dévoilement de l’AS par l’enfant peut être un évènement précipitant la reviviscence et le rappel de la victimisation passée. L’approche TF-CBT, bien qu’elle soit une approche centrée sur l’enfant, est associée à une réduction de la détresse psychologique et des symptômes de SPT [stress post-traumatique] chez les parents. Ainsi, cette thérapie, relativement brève offerte en 12 séances est liée à des effets bénéfiques pour les parents.» (p. 47)