Examen des profils d’adaptation chez les enfants exposés à la violence conjugale

Examen des profils d’adaptation chez les enfants exposés à la violence conjugale

Examen des profils d’adaptation chez les enfants exposés à la violence conjugale

Examen des profils d’adaptation chez les enfants exposés à la violence conjugales

| Ajouter

Référence bibliographique [17507]

Doucet, Martin et Fortin, Andrée. 2014. «Examen des profils d’adaptation chez les enfants exposés à la violence conjugale ». Revue canadienne des sciences du comportement / Canadian Journal of Behavioural Science, vol. 46, no 2, p. 162-174.

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
«Cette étude vise deux objectifs, soit déterminer des profils d’adaptation chez les enfants exposés à la violence conjugale et examiner si l’expérience de violence de l’enfant, la qualité de la relation mère-enfant, le point de vue de l’enfant sur la violence et son degré de parentification permettent de distinguer ces profils.» (p. 162)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
«L’échantillon se compose de 116 enfants (54 garçons et 62 filles), âgés de 8 à 12 ans […] et de leur mère.» (p. 164)

Instruments :
Questionnaires

Type de traitement des données :
Analyse statistique

3. Résumé


«[L]es analyses ont permis d’établir quatre profils d’adaptation parmi des enfants exposés à la violence conjugale. Un premier profil comprend les enfants qui présentent des difficultés sur tous les plans évalués (TM), un deuxième regroupe les enfants qui ne présentent pas de problème (PP); deux groupes présentent des difficultés sur un seul aspect de leur adaptation, soit des troubles extériorisés (TE), soit des troubles intériorisés (TI).» (p. 169) «La qualité de la relation mère-enfant contribue à distinguer les profils, soutenant l’importance de ce facteur pour expliquer l’adaptation de l’enfant exposé à la violence conjugale. Les mères des enfants des profils TE et TM adoptent moins de conduites de supervision, sont plus incohérentes dans la discipline et plus coercitives que celles des enfants du profil PP. De plus, les enfants du profil TM rapportent plus de critiques, de menaces et d’indifférence de la part de leur mère que les enfants du profil PP. Ces résultats suggèrent que la nature manifeste et structurante des conduites maternelles exerce un effet plus spécifique sur les difficultés de comportements des enfants.» (p. 170)