La compétence parentale : Une notion aux visages multiples

La compétence parentale : Une notion aux visages multiples

La compétence parentale : Une notion aux visages multiples

La compétence parentale : Une notion aux visages multipless

| Ajouter

Référence bibliographique [1743]

Pouliot, Eve, Turcotte, Daniel, Bouchard, Claudia et Monette, Marie-Lyne. 2008. «La compétence parentale : Une notion aux visages multiples». Dans Visages multiples de la parentalité , sous la dir. de Claudine Parent, Drapeau, Sylvie, Brousseau, Michèle et Pouliot, Eve, p. 63-87. Québec: Presses de l’Université du Québec.

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
« Ce chapitre se propose d’aborder le concept de compétence parentale en tenant compte, plus particulièrement, de sa définition, de ses composantes et déterminants ainsi que des outils disponibles pour l’évaluer dans l’intervention auprès des familles. » (p. 64)

Questions/Hypothèses :
« Est-ce possible de préciser ce qui constitue la compétence parentale? » (p. 65)

2. Méthode


Type de traitement des données :
Analyse de contenu
Analyse théorique

3. Résumé


« Cette recension met en lumière la difficulté de tirer une ligne claire entre la compétence et l’incompétence dans l’exercice du rôle parental. Elle souligne les principales composantes utilisées par les chercheurs et les intervenants afin de circonscrire le concept de compétence parentale : 1) la qualité de la relation affective; 2) l’exercice de l’autorité; 3) la réponse aux besoins de l’enfant; 4) la capacité de médiation avec l’environnement, cette dernière composante impliquant toutefois que les ressources y soient disponibles. Bien que plusieurs travaux insistent sur l’importance de situer les compétences parentales dans une perspective écologique, le chapitre rappelle que les études réalisées à ce jour portent davantage sur les déterminants individuels ainsi que sur les caractéristiques personnelles du parent dans l’exercice de son rôle auprès de son enfant. Malgré tout, la perspective écologique offre des pistes de réflexion intéressantes en mettant de l’avant l’importance d’un engagement collectif afin d’améliorer le mieux-être des parents et de leurs enfants. » (p. 64)