Que font les ménages en manque d’argent?

Que font les ménages en manque d’argent?

Que font les ménages en manque d’argent?

Que font les ménages en manque d’argent?s

| Ajouter

Référence bibliographique [17427]

Crespo, Stéphane. 2015. «Que font les ménages en manque d’argent? ». Données sociodémographiques en bref, vol. 20, no 14-18.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
«[L]e présent article documente la prévalence de trois moyens utilisés par les ménages québécois en 2013 pour suppléer au manque d’argent, soit l’aide financière d’amis ou de membres de la famille, l’endettement ou la vente de biens, et le recours à un organisme de bienfaisance.» (p. 14)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
L’auteure utilise des données de l’Enquête canadienne sur le bien-être économique (ECBE) menée par Statistique Canada.

Instruments :
Questionnaire

Type de traitement des données :
Analyse statistique

3. Résumé


«Cette brève analyse a permis de documenter la prévalence de trois moyens utilisés par les ménages pour suppléer au manque d’argent. L’aide financière offerte par des amis ou des membres de la famille est la solution la plus fréquente, suivie de l’endettement ou de la vente de biens, et enfin, du recours à un organisme de bienfaisance. Par ailleurs, ces moyens sont utilisés plus souvent exclusivement que conjointement. L’utilisation d’au moins un de ces moyens est positivement associée au fait que le soutien principal du ménage soit une femme, que son niveau de scolarité soit inférieur au niveau universitaire, qu’il soit âgé de moins de 30 ans, et que le ménage soit formé d’une personne seule ou encore d’une famille monoparentale. Cependant, parmi ces quatre caractéristiques, c’est l’âge qui, de loin, est le plus fortement associé à cette utilisation. Par ailleurs, le recours à l’aide financière de la part d’amis ou de membres de la famille semble particulièrement plus fréquent dans le cas des jeunes ménages, que ce soit exclusivement ou en combinaison avec les deux autres moyens. L’analyse a aussi permis d’établir une forte association entre la privation matérielle et l’utilisation de ces stratégies. Soulignons pour terminer le rôle de la privation matérielle dans l’association entre les caractéristiques sociodémographiques des ménages et l’utilisation de moyens pour répondre au manque d’argent.» (p. 18)