Facteurs de persévérance scolaire et d’insertion professionnelle d’adultes ayant présenté des troubles de comportements extériorisés durant leurs études secondaires

Facteurs de persévérance scolaire et d’insertion professionnelle d’adultes ayant présenté des troubles de comportements extériorisés durant leurs études secondaires

Facteurs de persévérance scolaire et d’insertion professionnelle d’adultes ayant présenté des troubles de comportements extériorisés durant leurs études secondaires

Facteurs de persévérance scolaire et d’insertion professionnelle d’adultes ayant présenté des troubles de comportements extériorisés durant leurs études secondairess

| Ajouter

Référence bibliographique [17329]

Proteau-Dupont, Émilie. 2014. «Facteurs de persévérance scolaire et d’insertion professionnelle d’adultes ayant présenté des troubles de comportements extériorisés durant leurs études secondaires». Mémoire de maîtrise, Montréal, Université de Montréal, Département de sociologie.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
«L’objet de recherche de ce mémoire […] est la persévérance sur le plan professionnel ou scolaire d’adultes qui ont manifesté des troubles de comportement durant leurs études secondaires qui ont réussi à obtenir leur diplôme secondaire.» (p. 25)

Questions/Hypothèses :
La question de recherche principale de ce mémoire est: «[d]e quels types de capital disposaient les enquêtés au moment où ils entreprenaient des études ou des tentatives d’insertion en emploi et comment les mobilisèrent-ils?» (p. 23)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
L’échantillon est composé de «deux individus ayant présenté des difficultés scolaires et des troubles de comportements extériorisés durant leurs études secondaires, mais qui sont parvenus à l’âge adulte à se qualifier et à connaître une insertion professionnelle». (p. 2)

Instruments :
Guide d’entretien semi-directif

Type de traitement des données :
Analyse de contenu

3. Résumé


«L’analyse de leur trajectoire démontre que leur insertion sociale s’est formée grâce à ‘’l’interconnaissance’’ et ‘’l’interreconnaissance’’ de différents types de capital tel qu’entendu par Pierre Bourdieu.» (p. i) «Nous avons vu que le capital intériorisé découlant de la socialisation primaire a joué un rôle quant à l’insertion scolaire ou professionnelle des enquêtés. L’analyse des entretiens fait ressortir une forte influence de la mère sur la persévérance des enquêtés. Les domaines de persévérance encouragés par la mère durant l’enfance des enquêtés correspondent aux domaines dans lesquels ils ont persévéré à l’âge adulte. […] L’intériorisation des symboles de réussite sociale de la mère doit toutefois être corrélée à d’autres facteurs afin de permettre aux individus ayant vécu une exclusion sociale en dehors du contexte familial de s’intégrer socialement à l’âge adulte. C’est pourquoi la diversification du réseau social est nécessaire.» (p. 93-94)