Avis sur le soutien aux familles avec enfants handicapés : trois priorités pour une meilleure qualité de vie

Avis sur le soutien aux familles avec enfants handicapés : trois priorités pour une meilleure qualité de vie

Avis sur le soutien aux familles avec enfants handicapés : trois priorités pour une meilleure qualité de vie

Avis sur le soutien aux familles avec enfants handicapés : trois priorités pour une meilleure qualité de vies

| Ajouter

Référence bibliographique [1729]

Québec. Conseil de la famille et de l’enfance. 2008. Avis sur le soutien aux familles avec enfants handicapés : trois priorités pour une meilleure qualité de vie. Québec: Gouvernement du Québec, Conseil de la famille et de l’enfance.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
À partir des constats d’une étude précédente («Tricoter avec amour : Étude sur la vie de famille avec un enfant handicapé», (2007)), le Conseil a voulu dans le présent Avis proposer des pistes de solution pour soutenir les familles avec un enfant handicapé et «[...] relever les besoins les plus pressants pour que ces familles et les individus qui en font partie voient s’atténuer les obstacles à leur participation à la société.» (p.7)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
Données documentaires diverses
Consultation de diverses association de parents et de personnes handicapées, d’établissement du réseau du milieu scolaire et de la santé, etc.

Instruments :
Sondage

Type de traitement des données :
Réflexion critique

3. Résumé


«Le Conseil de la famille et de l’enfance a poursuivi sa réflexion ébauchée dans ’Tricoter avec amour : Étude sur la vie de famille avec un enfant handicapé’ en reprenant l’énumération des principaux besoins observés chez des familles ayant un enfant handicapé [...]» (p.9) «Il a tenté d’établir des priorités dans les actions que le gouvernement peut engager à la lumière de constats mis en évidence dans l’Étude et des opinions des personnes concernées sollicitées par un sondage. Le Conseil formule ainsi trois recommandations prioritaires : - Augmenter les ressources destinées au répit et au gardiennage pour améliorer l’offre de services et permettre ainsi aux parents qui ont la responsabilité d’une personne handicapée non autonome de tout âge de se reposer, d’exercer une activité personnelle ou de travailler. - Désigner pour chaque enfant ayant des incapacités importantes un intervenant pivot pour informer, conseiller et soutenir les parents dans les différentes étapes de vie de l’enfant, leur faciliter l’accès aux services et coordonner les interventions. - Augmenter le budget provincial pour le programme d’adaptation du domicile de façon à réduire l’attente et mieux couvrir les dépenses nécessaires.» (p.29)