Trois recherches en dialogue

Trois recherches en dialogue

Trois recherches en dialogue

Trois recherches en dialogues

| Ajouter

Référence bibliographique [17228]

Vatz Laaroussi, Michèle, Charpentier, Michèle, Guilbert, Lucille, Quéniart, Anne et Rachédi Drapeau, Lilyane. 2015. «Trois recherches en dialogue». Dans Les rapports intergénérationnels dans la migration : de la transmission au changement social , sous la dir. de Michèle Vatz Laaroussi, p. 13-38. Québec: Presses de l’Université du Québec.

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
«Nous présentons ici la méthodologie mise en œuvre dans les trois recherches à la base de cet ouvrage, tout en les incluant dans une réflexion sur la démarche méthodologique qualitative participative comme moyen de construire les sens pris par les relations et les rapports intergénérationnels en contexte migratoire.» (p. 16) Les trois recherches sont les suivantes: l’étude portant sur les transmissions et les échanges entre trois générations de femmes réfugiées au Québec, la recherche-action sur la rédaction d’un livre sur l’histoire familiale, et la recherche menée auprès de femmes aînées immigrantes.

Questions/Hypothèses :
«[N]ous posons l’hypothèse que la méthodologie qualitative et participative, voire collaborative, permet d’apporter une compréhension nouvelle des processus intergénérationnels et transnationaux dans l’immigration.» (p. 16)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
Concernant la première recherche, «[l]e cœur de notre terrain a consisté en entrevues avec 25 trios (grand-mère, mère, fille) de femmes réfugiées au Québec vivant actuellement ensemble ou à proximité dans les villes de Sherbrooke, Montréal, Joliette et Québec. […] Pour chaque trio, nous avons mené […] des entrevues […] individuelles avec chacune des femmes et une entrevue collective réunissant les trois femmes […].» (p. 23-24) Concernant la deuxième recherche des entretiens ont été réalisés avec trente enseignants, trente-deux parents et trente-deux enfants. De plus, trois responsables d’organisme communautaire ont été interviewés. Des groupes de discussions ont aussi été réalisés avec les différents participants. Finalement, la troisième étude repose sur un échantillon de 83 aînées immigrantes.

Instruments :
Guides d’entretien semi-directif (pour les trois recherches)

Type de traitement des données :
Analyse de contenu

3. Résumé


«On le voit, la participation et la recomposition des sens représentent les deux fondements des méthodologies qualitatives qui participent ici à une compréhension des relations intergénérationnelles dans la migration. On peut dès lors parler de recherche collaborative ou participative. Celle-ci peut être déclinée sous plusieurs formes qui entraînent des modalités différentes comme la recherche partenariale, en réseau, la recherche-action, la recherche-formation ou la recherche critique engagée. Elle se caractérise toujours par un processus de production des connaissances effectué de concerte avec les acteurs de terrain. […] Les divers types de recherche collaborative abordent différemment les générations dans la migration et permettent ainsi d’en faire un portrait compréhensif, approfondi, pertinent à l’objet de recherche et émancipateur. Ces travaux peuvent alors être complémentaires des études quantitatives sur les générations […] et ouvrent sur une multiplication des savoirs théoriques et pratiques ainsi que sur leur transfert, leur appropriation et leur utilisation par divers milieux, tant décisionnels et politiques que professionnels et communautaires.» (p. 36) De plus, les auteures remarquant que «cette démarche va souvent permettre d’instaurer de nouveaux échanges intergénérationnels au sein des familles et des réseaux.» (p. 35)