Quebec Women of the Twentieth Century: Milestones in an Unfinished Journey

Quebec Women of the Twentieth Century: Milestones in an Unfinished Journey

Quebec Women of the Twentieth Century: Milestones in an Unfinished Journey

Quebec Women of the Twentieth Century: Milestones in an Unfinished Journeys

| Ajouter

Référence bibliographique [17163]

Baillargeon, Denyse. 2011. «Quebec Women of the Twentieth Century: Milestones in an Unfinished Journey». Dans Quebec Questions: Quebec Studies for the Twenty-First Century , sous la dir. de Stephan Gervais, Kirkey, Christopher et Rudy, Jarrett, p. 231-248. Toronto: Oxford University Press.

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
This chapter focuses «on the place and role of women in the private and public spheres before and after the Second World War [and] pay[s] particular attention to the national question in Quebec, which strongly influenced gender relations and explains much about why the province’s women came to win their freedom.» (p. 235)

Questions/Hypothèses :
L’auteure pose les questions suivantes: «How should we measure the road travelled by Quebec women, especially French-Canadian women? What meandering turns did it take? How did their journey relate to the changes taking place in Quebec society?» (p. 235)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
Données documentaires diverses

Type de traitement des données :
Réflexion critique
Analyse de contenu

3. Résumé


L’auteure débute son chapitre en dressant un portrait du rôle des femmes pour la période allant de 1900 à 1940. Bien que les différentes factions nationalistes québécoises furent multiples, toutes s’entendaient cependant sur la place que devaient prendre les femmes dans la société: celle de mères. Avec le plus haut taux de natalité au pays, les mères québécoises étaient vues comme le principal outil pour assurer la survie de la culture québécoise en Amérique. Toute tentative de les faire dévier de ce rôle maternel se devait d’être vigoureusement dénoncée. La Seconde Guerre mondiale entraina des bouleversements qui modifièrent la place des Québécoises dans la société tout au long de la seconde moitié du XXe siècle: augmentation du nombre de femmes sur le marché du travail, baisse de la natalité dans la province, diminution de l’emprise de l’Église sur le quotidien des familles et avancées faites par le mouvement féministe québécois (notamment en matière d’avortement). Pendant plusieurs décennies, les féministes québécoises jouent des coudes pour assurer que leurs voix soient entendues au sein des différents mouvements nationalistes.