Violence conjugale postséparation en contexte d’exercice des droits d’accès aux enfants

Violence conjugale postséparation en contexte d’exercice des droits d’accès aux enfants

Violence conjugale postséparation en contexte d’exercice des droits d’accès aux enfants

Violence conjugale postséparation en contexte d’exercice des droits d’accès aux enfantss

| Ajouter

Référence bibliographique [1712]

Rinfret-Raynor, Maryse, Dubé, Myriam, Drouin, Christine, Maillé, Nicole et Harper, Elizabeth. 2008. «Violence conjugale postséparation en contexte d’exercice des droits d’accès aux enfants». Dans Violences faites aux femmes , sous la dir. de Suzanne Arcand, Damant, Dominique, Gravel, Sylvie et Elizabeth, Harper, p. 185-207. Québec: Presses de l’Université du Québec.

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
« L’objectif principal de l’étude est ainsi d’explorer le contexte de la garde des enfants2 dans une situation de violence conjugale en se basant sur les récits de femmes victimes de cette violence après la rupture du couple. Plus spécifiquement, les objectifs sont: 1) documenter le contexte dans lequel se déroule la garde et l’exercice des droits de visite; 2) décrire la violence conjugale vécue par les mères depuis leur séparation. Une étude exploratoire a été entreprise pour satisfaire ces objectifs. » (p. 189)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
Vingt mères

Instruments :
Guide d’entretien semi-structuré

Type de traitement des données :
Analyse de contenu

3. Résumé


« La violence conjugale constitue un problème important qui a des conséquences sérieuses sur la santé physique et mentale des femmes qui en sont victimes et des enfants qui y sont exposés (Eisenstat et Bancroft, 1999; Rinfret-Raynor, Pâquet-Deehy, Larouche et Cantin, 1991, Rinfret-Raynor, Riou, Cantin, Drouin et Dubé, 2004). On reconnaît de plus en plus que la séparation ne met pas fin à la violence conjugale en particulier dans les couples où il y a présence d’enfants (Doyne et al., 1999; Hotton, 2001; Humphreys et Thiara, 2003; Rinfret-Raynor, Dubé et Drouin, 2006; Wuest, Ford, Gilboe, Merritt-Gray et Berman, 2003). Sudermann et Jaffe (1999) mentionnent que certains conjoints violents cherchent par tous les moyens à obtenir la garde conjointe ou à exercer leurs droits de visite afin de continuer à harceler et à contrôler leur conjointe par le biais de requêtes judiciaires répétées en droit de la famille. Cet article vise, dans un premier temps, à faire état des données publiées sur la question de la violence conjugale postséparation à l’égard des femmes et des enfants, plus précisément lors de l’exercice des droits de visite. Dans un deuxième temps, les auteures présenteront les résultats d’une étude exploratoire concernant la violence vécue par les femmes avant et après la séparation et ceux reliés aux contextes et aux modalités du transfert d’un parent à l’autre lors de l’exercice des droits d’accès aux enfants. Enfin, des mesures sociales et politiques possibles pour aider les mères et les enfants qui font face à la violence conjugale postséparation en contexte d’exercice des droits d’accès aux enfants seront présentées. » (Site Web du Cri-Viff)