Étude exploratoire sur l’entrée à l’école des enfants ayant un retard global de développement : pratiques et perceptions des éducatrices de centres de réadaptation en déficience intellectuelle

Étude exploratoire sur l’entrée à l’école des enfants ayant un retard global de développement : pratiques et perceptions des éducatrices de centres de réadaptation en déficience intellectuelle

Étude exploratoire sur l’entrée à l’école des enfants ayant un retard global de développement : pratiques et perceptions des éducatrices de centres de réadaptation en déficience intellectuelle

Étude exploratoire sur l’entrée à l’école des enfants ayant un retard global de développement : pratiques et perceptions des éducatrices de centres de réadaptation en déficience intellectuelles

| Ajouter

Référence bibliographique [1649]

Therrien, Josée. 2008. «Étude exploratoire sur l’entrée à l’école des enfants ayant un retard global de développement : pratiques et perceptions des éducatrices de centres de réadaptation en déficience intellectuelle». Thèse de doctorat, Montréal, Université du Québec à Montréal, Département de psychologie.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
« L’objectif général de cette recherche est d’explorer les pratiques actuellement utilisées pour favoriser l’entrée au préscolaire des enfants ayant un retard global de développement et recevant les services d’un centre de réadaptation en déficience intellectuelle. » (p. 14)

Questions/Hypothèses:
« Quelles sont les actions posées par les éducatrices des centres de réadaptation en déficience intellectuelle pour favoriser l’entrée à l’école? Quelles perceptions ont les éducatrices de leur rôle dans le processus de transition? Quelles suggestions ont les éducatrices en matière de besoin pour le processus de transition? » (p. 14)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
L’échantillon est composé de 20 éducatrices spécialisées, employées à un des huit CRDI recrutés dans les régions de l’île de Montréal, de Laval, des Laurentides, de Lanaudière et de Trois-Rivières.

Instruments:
- fiche signalétique
- questionnaire administré en entrevue

Type de traitement des données :
Analyse de contenu

3. Résumé


« L’entrée à l’école est un moment de déséquilibre pour plusieurs familles d’enfants ayant une déficience intellectuelle. [...] Parmi les enfants ayant des besoins spéciaux, plusieurs ayant un retard global de développement et suivis par les centres de réadaptation en déficience intellectuelle (CRDI) entrent chaque année à l’école. Avant la période scolaire, des éducatrices de ces centres offrent, dans plusieurs cas, le principal service à ces enfants et à leurs parents. Ces intervenantes sont, par conséquent, des témoins privilégiés des pratiques de transition. [...] Les résultats [de cette étude] sont présentés sous forme d’un article. Ils révèlent que les liens, entre les éducatrices et les intervenants scolaires, avant que ne débute la classe, consistent surtout en des visites des écoles et dans l’échange d’informations sur les enfants. Les classes commencées, les éducatrices participent au plan d’intervention et certaines observent l’enfant dans sa classe. Toutefois, ces actions sont laissées à l’initiative des éducatrices et des milieux scolaires. Les éducatrices déplorent le manque de mesures administratives pour coordonner les services tout en soulignant l’importance de respecter l’autodétermination et les besoins différents des familles. Elles indiquent également que les parents vivent un stress considérable avant l’entrée à l’école, une situation aggravée par un manque d’information des parents sur les mesures de scolarisation. » (p. vii)