Prospectives familles immigrantes 2007-2020. Les familles immigrantes au Québec : une excroissance des familles québécoises ou une trame du tissu social?

Prospectives familles immigrantes 2007-2020. Les familles immigrantes au Québec : une excroissance des familles québécoises ou une trame du tissu social?

Prospectives familles immigrantes 2007-2020. Les familles immigrantes au Québec : une excroissance des familles québécoises ou une trame du tissu social?

Prospectives familles immigrantes 2007-2020. Les familles immigrantes au Québec : une excroissance des familles québécoises ou une trame du tissu social?s

| Ajouter

Référence bibliographique [1620]

Vatz Laaroussi, Michèle et Rachédi, Lilyane. 2008. «Prospectives familles immigrantes 2007-2020. Les familles immigrantes au Québec : une excroissance des familles québécoises ou une trame du tissu social?». Dans La famille à l’horizon 2020 , sous la dir. de Gilles Pronovost, Dumont, Chantale, Bitaudeau, Isabelle et Coutu, Élizabeth, p. 349- 376. Québec: Presses de l’Université du Québec.

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
Les auteurs tentent d’envisager «[...] des tendances politiques et sociales à long terme en ce qui concerne [...]» (p. 349) les familles immigrantes au Québec.

Questions/Hypothèses :
«Les familles immigrantes vont-elles continuer dans les prochaines années à représenter un problème qu’on ne sais pas comment gérer dans la société québécoise? De quels éléments faut-il tenir compte pour les considérer comme des membres à part entière de cette société, avec leurs besoins et apports particuliers, certes, mais aussi avec leurs difficultés et intérêts communs avec l’ensemble des familles québécoises?»

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
Données documentaires diverses

Type de traitement des données :
Réflexion critique

3. Résumé


«Après une présentation de la situation actuelle des familles immigrantes et réfugiées au Québec, notre analyse prospective abordera les tendances, volontés et questions au cœur des perspectives politiques, pour finalement développer trois nœuds autour desquels s’articule le devenir des familles immigrantes et réfugiées dans notre société : les réseaux, la mobilité et la circulation des savoirs. Dans chacune de ces parties, des pistes d’action seront envisagées pour permettre un développement plus harmonieux de ces familles dont l’apport est essentiel pour la société québécoise.» (p. 350)