La gouvernance de la conciliation travail-famille : une nouvelle approche à partir des acteurs

La gouvernance de la conciliation travail-famille : une nouvelle approche à partir des acteurs

La gouvernance de la conciliation travail-famille : une nouvelle approche à partir des acteurs

La gouvernance de la conciliation travail-famille : une nouvelle approche à partir des acteurss

| Ajouter

Référence bibliographique [1570]

Barrère-Maurisson, Marie-Agnès et Tremblay, Diane-Gabrielle. 2009. «La gouvernance de la conciliation travail-famille : une nouvelle approche à partir des acteurs». Dans Concilier travail et famille : le rôle des acteurs France-Québec , sous la dir. de Marie-Agnès Barrère-Maurisson et Tremblay, Diane-Gabrielle, p. 15-33. Sainte-Foy, Québec: Presses de l’Université du Québec.

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
Partant du fait que «[n]ombre de travaux ont fait état d’un lien entre fécondité et activité féminine [...]» (p.15), les auteures de cet article veulent «[...] comparer non seulement les situation de la France et du Québec, mais aussi les rôles que peuvent jouer certains acteurs et certaines politiques sur ce plan.» (p.15) À cette fin, elles ont lancé le programme de recherche «Conciliation travail-famille; état des lieux et pratiques des acteurs intermédiaires. Comparaison France-Québec», dont l’objectif est «[...] d’étudier les pratiques des divers acteurs intermédiaires identifiés afin de déterminer comment leur place et leur rôle contribuent à configurer des modèles de gouvernance particuliers.» (p.16)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
Données documentaires diverses

Type de traitement des données :
Analyse de contenu
Analyse statistique

3. Résumé


Cet article «[...] présente quelques éléments du cadrage statistique qui a suscité l’intérêt pour le programme de recherche fondé sur la comparaison France-Québec. Dans une deuxième partie de l’article, les auteures exposent leur réflexion concernant les modèles de gouvernance, à partir des recherches et échanges qu’elles ont menés avec les acteurs intermédiaires au cours de l’année 2007-2008. [...] En effet, avec la décentralisation de plus en plus importante observée dans plusieurs zones, dont le Québec et la France, les auteures se proposent d’étudier, de façon comparative entre les deux pays, le rôle de ces acteurs [...], touchant notamment la question de la conciliation travail-famille.» (p.2) En conclusion, les auteures suggèrent que «[...] l’âge du Parentalisme, ou modèle de société régulée par des politiques économiques et sociales convergeant vers une meilleure prise en charge de la parentalité - dans tous ses aspects -, est aujourd’hui la voie d’un développement dans lequel la conciliation travail-famille sera effectuée grâce à la gestion conjointe de toutes les institutions : supranationales, gouvernementales et intermédiaires.» (p.30)