L’établissement de la relation d’attachement chez les enfants adoptés d’Asie

L’établissement de la relation d’attachement chez les enfants adoptés d’Asie

L’établissement de la relation d’attachement chez les enfants adoptés d’Asie

L’établissement de la relation d’attachement chez les enfants adoptés d’Asies

| Ajouter

Référence bibliographique [1496]

Carré, Amélie. 2009. «L’établissement de la relation d’attachement chez les enfants adoptés d’Asie». Thèse de doctorat, Québec, Université Laval, École de psychologie.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
Le premier article étudie « [...] la relation d’attachement des enfants adoptés de l’Asie avec leur mère adoptive 15 mois après leur arrivée, en tenant compte de différentes variables telles l’âge à l’adoption, le pays d’origine et le sexe de l’enfant. Plus spécifiquement la question de recherche porte sur une comparaison entre la sécurité d’attachement chez un groupe d’enfants adoptés de l’étranger vs un groupe d’enfants vivant avec leurs parents biologiques. » (p. 17-18)

L’objectif du second « [...] article est d’étudier les liens entre la qualité des soins des parents et la relation d’attachement dans un contexte d’adoption internationale et de les comparer dans un contexte de familles biologiques. » (p. 44)

Questions/Hypothèses:
Les questions de recherche du second article sont les suivantes : « Quels seront les comportements de la mère qui seront associés à la sécurité des enfants et à la présence ou non de désorganisation dans la relation? Les mères adoptives agissent-elles de façon différente de celles vivant avec leur enfant biologique? » (p. 43).

Le second article pose les hypothèses suivantes : « L’hypothèse est que certains comportements de la mère relevant de la qualité des soins sont associés à l’établissement d’une relation sécurisée et non désorganisée, et ce particulièrement dans les contextes de détresse ou de pleurs. Il sera intéressant de voir si des différences sont présentes entre les conduites des mères adoptives et des mères non adoptives. Est-ce que la sensibilité des mères biologiques sera plus grande que celle des mères adoptives? De façon générale, il est attendu que les mères sensibles créeront davantage une relation sécurisée et organisée avec leur enfant. » (p. 45)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
L’échantillon est composé de 64 familles adoptives et 25 familles témoins. Les familles adoptives ont été choisies aléatoirement dans les dossiers du Secrétariat à l’Adoption Internationale (SAI).

Instruments:
- procédure de la Situation Étrangère (Strange Situation : Ainsworth, Blehar, Waters et Wall, 1978)
- grille d’observation basée sur celle de Belsky, Rovine, et Taylor (1984)
- adaptation de la grille d’observation de Belsky, Rovine et Taylor (1984) et de Lafrenière et Dumas (1992)

Type de traitement des données :
Analyse statistique

3. Résumé


« Cette thèse vise à explorer l’adaptation de l’enfant en regard de la relation d’attachement qu’il a développé avec sa mère et de voir l’apport de la qualité des soins reçus sur l’établissement de cette relation. L’échantillon est composé de 89 familles, dont 64 familles adoptives de l’Asie et 25 familles témoins. L’étude a été complétée en deux temps de mesures, soit trois mois après l’arrivée de l’enfant dans la famille adoptive et un an plus tard. Des questionnaires ont été complétés par les parents, une visite à la maison ainsi que des procédures en laboratoire ont été effectuées. Le premier article porte sur la sécurité d’attachement et la présence de désorganisation dans la relation. [...] Le second article porte sur le lien entre la qualité des soins et l’établissement de la relation d’attachement. » (p. ii-iii)