La transmission des valeurs d’engagement des aînées militantes à leurs descendants. Une étude de cas de deux lignées familiales

La transmission des valeurs d’engagement des aînées militantes à leurs descendants. Une étude de cas de deux lignées familiales

La transmission des valeurs d’engagement des aînées militantes à leurs descendants. Une étude de cas de deux lignées familiales

La transmission des valeurs d’engagement des aînées militantes à leurs descendants. Une étude de cas de deux lignées familialess

| Ajouter

Référence bibliographique [1487]

Chanez, Amélie, Quéniart, Anne et Charpentier, Michèle. 2009. «La transmission des valeurs d’engagement des aînées militantes à leurs descendants. Une étude de cas de deux lignées familiales». Dans L’intergénérationnel : Regards pluridisciplinaires , sous la dir. de Anne Quéniart et Hurtubise, Roch, p. 195-216. Rennes: Presses de l’école des hautes études en santé publique.

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
Cette étude porte « [...] sur l’engagement social des femmes aînées dont l’un des volets vis[e] à analyser le phénomène de la transmission intergénérationnelle, à travers l’examen d’engagement de femmes aînées engagées et de leurs enfants et petits-enfants. » (p. 196)

Questions/Hypothèses:
Les auteures se posent les questions suivantes : « Quel legs [les] femmes, et plus spécifiquement celles engagées socialement, ont-elles transmis aux générations qui les ont suivies ? Y a-t-il eu transmission ou non de l’engagement, des valeurs et des modèles de participation à leurs enfants et petits-enfants ? Et si oui, de quelle manière cette transmission intergénérationnelle se produit-elle ? » (p. 195)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
Les auteures ont « [...] choisi, au sein de [leur] échantillon de femmes aînées (24 femmes), deux répondantes ayant des enfants et des petits-enfants en âge de participer à une entrevue. » (p. 198)

Type de traitement des données :
Analyse de contenu

3. Résumé


« Tout au long du XXe siècle, parallèlement aux transformations qui ont secoué la famille, le rôle et la place des femmes se sont transformés. D’abord confinées à la sphère privée, exclusivement définies par leur rôle de mère et d’épouse, de plus en plus de femmes ont peu à peu, à partir des années 1960, investi la sphère publique […], que ce soit par le travail ou encore par le biais de pratiques d’engagement et de participation sociale – bénévolat, militantisme […]. Réinventant leur rôle de mère en y intégrant la dimension de citoyenneté et d’engagement social, ces femmes ont ouvert la voie à une pluralité de chemins aux générations suivantes. » (p. 195) « Dans le cadre de notre recherche sur les pratiques et le sens de l’engagement des femmes aînées engagées, nous avons voulu analyser, de façon exploratoire, le contenu et les modalités de la transmission des valeurs d’engagement des aînées à leurs enfants et petits-enfants. » (p. 198)