Prévention et traitement en matière d’exposition à la violence conjugale

Prévention et traitement en matière d’exposition à la violence conjugale

Prévention et traitement en matière d’exposition à la violence conjugale

Prévention et traitement en matière d’exposition à la violence conjugales

| Ajouter

Référence bibliographique [1461]

Côté, Isabelle, Vézina, Jean-François, Cantin-Drouin, Maude et Chamberland, Anne. 2009. «Prévention et traitement en matière d’exposition à la violence conjugale». Dans La violence à l’égard des enfants en milieu familial , sous la dir. de Marie-Ève Clément et Dufour, Sarah, p. 93-112. Anjou, Québec: Éditions CEC.

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
Les auteurs de ce chapitre se proposent de «[...] présente[r] des stratégies d’interventions préventives et de traitement qui ont cours au Québec et au Canada en matière d’exposition à la violence conjugale [...]», et en particulier les «[...] stratégies collectives et de groupe misant, pour la plupart, sur des actions concertées et intersectorielles [...]» (p.94)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
Données documentaires diverses

Type de traitement des données :
Analyse de contenu

3. Résumé


«La détermination du mouvement féministe dans les années 1970 a nettement contribué, dans le contexte nord-américain, à la reconnaissance politique et juridique de la violence conjugale en tant que problème social majeur.» (p.93) «La première partie de ce chapitre [traite] du processus ayant conduit à la reconnaissance de l’exposition à la violence conjugale en tant que problème social à part entière, ce qui a permis la mise en place de services spécifiques pour les enfants exposés. La deuxième partie [porte] sur des stratégies directes et indirectes destinées à la prévention de l’exposition à la violence conjugale dans des créneaux de sensibilisation, d’éducation et de formation. Enfin, la troisième et dernière section [fait] état des stratégies d’intervention de groupe de traitements utilisées pour aider les enfants exposés à la violence conjugale et leurs parents.» (p.94)