L’intégration des sages-femmes d’origine étrangère à la pratique québécoise

L’intégration des sages-femmes d’origine étrangère à la pratique québécoise

L’intégration des sages-femmes d’origine étrangère à la pratique québécoise

L’intégration des sages-femmes d’origine étrangère à la pratique québécoises

| Ajouter

Référence bibliographique [1358]

Gagnon, Raymonde. 2009. «L’intégration des sages-femmes d’origine étrangère à la pratique québécoise». Mémoire de maîtrise, Québec, Université Laval, Département de santé communautaire.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
« L’objectif principal de cette recherche est de connaître les adaptations et les transformations que les sages-femmes d’origine étrangère doivent faire pour s’intégrer à la pratique sage-femme québécoise, laquelle est fondée sur une conception de la naissance s’apparentant au modèle holistique. » (p. 17)

Questions/Hypothèses :
« Quelles sont les adaptations et les transformations que les sages-femmes d’origine étrangère doivent faire pour s’intégrer à la pratique québécoise? » (p. 17)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
Onze sages-femmes : « Les sages-femmes rencontrées provenaient de la France, de la Tunisie, de l’Angleterre, de la Belgique, de l’Algérie et de l’Iran. La très grande majorité exerce la profession dans la région de Montréal. » (p. 75)

Instruments :
Grilles d’entretiens semi-dirigés

Type de traitement des données :
Analyse de contenu

3. Résumé


« Avec l’accroissement de l’immigration, de plus en plus de sages-femmes d’origine étrangère souhaitent exercer au Québec. L’intégration professionnelle des nouvelles arrivantes représente autant un défi personnel pour elles qu’un enjeu pour la profession. [...] Contrairement à plusieurs pays où la profession est exercée dans un cadre médical et technocratique, le modèle québécois s’inspire d’une conception holistique de la naissance avec une présence marquée de l’approche humaniste et du féminisme. Dans un souci d’accueil et de respect des compétences, une recherche qualitative a été effectuée auprès de la presque totalité des sages-femmes d’origine étrangère exerçant la profession au Québec pour comprendre quelles sont les adaptations et les transformations que les sages-femmes d’origine étrangère doivent faire pour s’intégrer à la pratique québécoise. [...] L’analyse apporte un éclairage détaillé sur les expériences liées à l’adaptation culturelle et aux différences de culture professionnelle. [...] Finalement, des conditions facilitant le transfert et l’acquisition des compétences rattachées au savoir-faire et au savoir-être ont été identifiées. » (p. ii)