La migration interrégionale au Québec en 2012-2013

La migration interrégionale au Québec en 2012-2013

La migration interrégionale au Québec en 2012-2013

La migration interrégionale au Québec en 2012-2013s

| Ajouter

Référence bibliographique [13194]

St-Amour, Martine. 2014. «La migration interrégionale au Québec en 2012-2013 ». Coup d’œil sociodémographique, no 31, p. 1-15.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
Ce document dresse un portrait de la migration interrégionale au Québec entre le 1er juillet 2012 et le 1er juillet 2013.

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
«Les statistiques de migration interne proviennent d’une compilation des données du Fichier d’inscription des personnes assurées (FIPA) de la Régie de l’assurance maladie du Québec (RAMQ).» (p. 3)

Type de traitement des données :
Analyse statistique

3. Résumé


«L’année 2012-2013 a été marquée par une diminution de la propension des Québécois à changer de région administrative de résidence. Les régions des Laurentides et de Lanaudière continuent d’être les plus favorisées par les échanges migratoires interrégionaux, bien que leurs gains ne soient plus aussi élevés depuis quelques années. Montréal demeure pour sa part largement déficitaire, mais ses pertes migratoires sont légèrement atténuées par rapport aux années précédentes. L’ensemble des régions éloignées des grands centres se retrouvent aussi du côté des régions perdantes, tandis que certaines d’entre elles avaient enregistré de légers gains au cours des dernières années. Parmi les autres régions, Laval et l’Outaouais font encore des gains, mais ont vu leur bilan migratoire se détériorer, contrairement à la Mauricie dont le bilan s’est amélioré.» (p. 1) L’auteure prétend que «le déficit chez les 0-14 ans indique que la rétention des familles avec enfants reste un enjeu pour Montréal.» (p. 6) «En 2012-2013, l’Outaouais continue de faire des gains au chapitre des migrations familiales, comme l’illustrent les taux de migration positifs chez les 0-14 ans et les 25-44 ans.» (p. 7) De plus, «[t]out comme Vaudreuil-Soulanges, les MRC [municipalités régionales de comté] de La Vallée-du-Richelieu et de Roussillon sont particulièrement attractives pour les familles avec enfants.» (p. 8)