Les conceptions des enseignants à l’égard de la réussite scolaire des élèves issus des milieux défavorisés dans la MRC de Témiscouata

Les conceptions des enseignants à l’égard de la réussite scolaire des élèves issus des milieux défavorisés dans la MRC de Témiscouata

Les conceptions des enseignants à l’égard de la réussite scolaire des élèves issus des milieux défavorisés dans la MRC de Témiscouata

Les conceptions des enseignants à l’égard de la réussite scolaire des élèves issus des milieux défavorisés dans la MRC de Témiscouatas

| Ajouter

Référence bibliographique [13033]

Morin, Édith. 2013. «Les conceptions des enseignants à l’égard de la réussite scolaire des élèves issus des milieux défavorisés dans la MRC de Témiscouata». Mémoire de maîtrise, Rimouski (Québec), Université du Québec à Rimouski, Département d’éducation.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
«Cette recherche vise donc à élaborer un portrait des conceptions des enseignantes à l’égard de la réussite des élèves issus de milieux défavorisés.» (p. xi)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
«L’échantillon est composé de huit enseignantes provenant de trois écoles primaires situées en région éloignée et défavorisée. Il s’agit de petites écoles comptant moins de cinquante élèves.» (p. 48)

Instruments :
Guide d’entretien semi-directif

Type de traitement des données :
Analyse de contenu

3. Résumé


«Les résultats montrent que les participantes accordent aux familles une grande part de responsabilité en ce qui concerne la réussite scolaire de leurs enfants. Elles reconnaissent qu’il est plus difficile pour les élèves de milieux défavorisés de réussir leur parcours scolaire, et ce, tout en considérant que ces jeunes ont tous le même potentiel intellectuel, malgré les différences d’héritage culturel. Les enseignantes placent l’effort de l’élève au coeur de leur définition de la réussite scolaire qui s’exprimerait davantage en tenant compte du progrès réalisé et au fait d’être heureux à l’école qu’en termes de résultats scolaires. Certaines enseignantes ont tendance à diminuer les attentes auprès des élèves de milieux défavorisés. D’un autre côté, on remarque que celles qui ont des attentes élevées envers tous les élèves utilisent l’enseignement explicite des stratégies liées à des concepts mathématiques et de lecture. D’autres pistes de recherche pourraient être envisagées en ce qui a trait à l’influence du milieu d’origine des enseignants sur la collaboration avec les familles et sur la réussite des élèves. De plus, il faudrait mieux tenter d’expliquer pourquoi les enseignantes semblent accorder une large part de responsabilité à la famille la sachant pauvre économiquement et culturellement.» (p. xi)